CROSES-PLANES Marie-Jeanne [née PLANES Marie-Jeanne]

Par Jacques Girault

Née le 3 novembre 1887 à Paris (XVIIIe arr.), morte le 18 mai 1964 à Paris (XVe arr.) ; professeure de dessin ; membre suppléante du Conseil de l’enseignement du second degré.

Fille d’un musicien, professeur de musique et d’une couturière, Marie-Jeanne Planes, selon sa carte de visite « Professeur de dessin et aquarelle. Diplômée d’État », fut reçue au certificat d’aptitude à l’enseignement du dessin dans les écoles normales d’instituteurs en 1909, puis dans les lycées et collèges en 1910. Après avoir enseigné entre 1909 et 1911 dans des cours privés, elle fut nommée professeur au collège de jeunes filles de Morlaix (Finistère) de 1912 à 1914, puis mutée au lycée de jeunes filles de Mâcon (Saône-et-Loire) de 1914 à 1929, avec un service complémentaire de quatre heures à l’École normale d’instituteurs.

Elle se maria en mai 1916, à Mâcon, avec Paul Croses, facteur de pianos. Le couple eut trois enfants puis divorça en 1932.

Nommée au lycée de filles de Valenciennes (Nord), Marie-Jeanne Croses-Planes y resta jusqu’en 1935 et fut active dans la vie culturelle de la ville en participant à des cycles de conférences sur l’art et l’éducation et à des expositions, comme en 1935 sur l’imagerie antique.

Finalement elle obtint un poste en région parisienne (sept heures au lycée de Saint-Germain-en-Laye) et le reste à Paris au lycée Camille Sée. Dès octobre 1936, sa seule affectation fut au lycée Camille Sée. Caractérisée par l’administration comme ayant un « tempérament d’artiste », active dans les manifestations artistiques du Front populaire, elle réalisa des reconstitutions artistiques pour des expositions et des kermesses et prépara pour l’exposition universelle de 1937 une maquette du « Concert dans un parc » de Watteau. Pendant la guerre son dynamisme ne ralentit pas et la directrice du lycée notait en 1942, « collaboratrice précieuse pour toutes les manifestations théâtrales, brosse les décors, dessine et taille les costumes ».

En 1946, elle fut élue suppléante au Conseil de l’enseignement du second degré, sur la liste présentée par le Syndicat national de l’enseignement secondaire.

Elle prit sa retraite en 1950 et poursuivit son activité artistique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article190881, notice CROSES-PLANES Marie-Jeanne [née PLANES Marie-Jeanne] par Jacques Girault, version mise en ligne le 26 mars 2017, dernière modification le 10 janvier 2018.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., F/17 25391. — Arch. IRHSES. — Arch. Paris, état civil en ligne, 1887. — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément