CUNÉO Marguerite [CUNÉO Marie, Marguerite, Madeleine]

Par Jacques Girault

Né le 27 juin 1901 à Paris (XIVe arr.), morte le 28 avril 1977 à Neuilly (Hauts-de-Seine) ; inspectrice des écoles maternelles ; militante du SNI.

Fille d’un commis des Ponts et Chaussée, Marguerite Cunéo, élève du cours complémentaire féminin de la rue des Volontaires (XVeme arr.) de 1916 à 1919, entra à l’École normale d’institutrices de la Seine en 1919. Titulaire du brevet supérieur, du brevet de couture, du certificat d’aptitude à l’enseignement de la gymnastique, du diplôme d’Hygiène scolaire en 1926, elle devint institutrice dans les écoles maternelles de Clamart (Seine/Hauts-de-Seine), puis du XVIIIe arrondissement (rue des Amiraux) d’avril 1923 à 1933. Elle dirigea l’école maternelle Victor Hugo de Colombes (Seine/Hauts-de-Seine) de 1933 à 1935, puis l’école de plein air permanente de Suresnes (Seine/Hauts-de-Seine) de 1935 à 1937 où elle avait une relation de confiance avec la mairie socialiste SFIO.

Reçue au certificat d’aptitude à l’inspection des écoles maternelles en 1927, elle n’eut pas la possibilité d’être nommée dans la fonction, faute de postes disponibles. Elle devint inspectrice dans l’Eure et la Seine-Inférieure en résidence à Rouen de 1937 à 1945. Sans avoir quitté son poste pendant toute la durée de la guerre, elle fut mutée en Seine-et-Oise en 1945. En 1949, elle s’opposa violemment à l’inspecteur d’Académie, conséquence sans doute de la bienveillance qu’elle manifestait envers le personnel et de son manque d’esprit administratif. En 1952, elle fut affectée dans la Seine où elle exerça jusqu’à sa retraite en 1966. Elle habitait à partir de 1945 Colombes puis à partir de l’année scolaire 1956-1957, Neuilly.

Doyenne de l’inspection, en 1963, porte-parole des inspectrices depuis la Libération comme responsable de leur association, elle fut désignée en 1959 par le Syndicat national des instituteurs pour être membre suppléante du Conseil d’enseignement du premier degré sur la liste syndicale. Elle siégea souvent dans ses réunions. Elle favorisa l’enquête dirigée par René Zazzo sur l’inadaptation scolaire des jeunes enfants. L’administration, au milieu des années 1960, en faisait « une figure marquante » de l’enseignement maternel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article190882, notice CUNÉO Marguerite [CUNÉO Marie, Marguerite, Madeleine] par Jacques Girault, version mise en ligne le 26 mars 2017, dernière modification le 11 août 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., AJ/16/6179/11, F17/28658.. — S. Herbinière-Lebert, « Le rôle de l’école maternelle dans le première éducation », Enfance, 1954.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément