FERRAULT Edouard

Par Jean-Luc Labbé

Apiculteur, syndicaliste CGT et coopérateur à Neuvy-Pailloux (Indre)

Lors de la création du Syndicat des ouvriers et ouvrières apiculteurs de Neuvy-Pailloux en 1905, Edouard Ferrand fut élu président par la quinzaine d’adhérents. Le syndicat se forma au début d’une grève en octobre 1905, grève qui n’empêcha pas l’entreprise de déménager son siège social et son activité à Châteauroux au début de l’année 1906. En février, les ouvriers déposèrent les statuts d’une coopérative ouvrière pour continuer la production de miel et la fabrication de ruches à Neuvy-Pailloux. Le syndicat se confondait avec les coopérateurs et Edouard Ferrand fut un acteur des deux entités juridiques. Le syndicat adhéra à La Bourse du travail CGT de Châteauroux.
Toujours président du syndicat en 1908, mais pas en 1910, Edouard Ferrand retrouva sa responsabilité en 1911 jusqu’au début de la 1ère guerre mondiale ; le nombre de syndiqués resta inférieur à une dizaine. En 1913, Edouard Ferrand, pour le syndicat ou la coopérative, participa au congrès national des arts du travail. A l’issue de la guerre, si la coopérative fonctionnait toujours, le syndicat semblait ne plus avoir d’existence autonome.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article190904, notice FERRAULT Edouard par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 27 mars 2017, dernière modification le 30 mai 2020.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Arch. Dép. Indre, M 6612. – J-L Labbé, L’invention des coopératives de production dans l’Indre, Revue de l’Académie du Centre 2016. — Notes de Louis Notella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément