CONTER Nicolas, Jacques

Par Philippe Wilmouth

Né le 19 octobre 1924 à Sérémange (Moselle), exécuté sommairement le 26 décembre 1943 au château d’Habère-Lullin (Haute-Savoie) ; résistant, sergent FTPF.

Nicolas Conter
Nicolas Conter
Crédit : Philippe Wilmouth

Nicolas Conter habitait Thionville à la déclaration de guerre. Réfugié en zone sud, il s’engagea dans les Chasseurs alpins à Grenoble (Isère) et intégra le 27ème BCA. Démobilisé après la dissolution de l’armée d’armistice fin 1942, il s’installa à Villard (Haute-Savoie) et s’engagea dans la Résistance dès le 8 décembre 1942, dans la compagnie FTPF 9324 sous le pseudo « Carter ».
Le 25 décembre 1943, il se rendit en uniforme de chasseurs au bal organisé par des réfractaires du STO au château d’Habère-Lullin pour recueillir des fonds. Dénoncé par un infiltré, un détachement du 28e régiment de police Todt commandé par le capitaine SS Lottmann fit irruption. Les Allemands assassinèrent 25 jeunes la plupart identifiés comme réfractaires et en internèrent 26 autres à la prison du Pax à Annemasse (Haute-Savoie).
Nicolas Conter aurait été tué à l’extérieur du bâtiment, sa cape ayant été retrouvée dans la neige devant le château le matin du 26 décembre. Selon Pierre-Jo Mouthon, un des internés, Nicolas Conter aurait été surpris hors du château au moment où les Allemands se mettaient en place. Ils l’auraient assassiné à la baïonnette pour ne pas alerter les occupants du château par un coup de feu. Il fut ensuite traîné dans le couloir.
Le château fut incendié. Le 28 décembre, les corps carbonisés non identifiables en furent retirés. Le 31 décembre, ils furent inhumés dans une fosse commune au cimetière d’Habère-Lullin. Nicolas Conter figurait sur le monument érigé le 9 novembre 1947 et désormais sur celui qui le remplace depuis 1967.


Voir Château d’Habère-Lullin (Haute-Savoie), 26 décembre 1943

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article191165, notice CONTER Nicolas, Jacques par Philippe Wilmouth, version mise en ligne le 4 avril 2017, dernière modification le 11 novembre 2019.

Par Philippe Wilmouth

Nicolas Conter
Nicolas Conter
Crédit : Philippe Wilmouth

SOURCES : DAVCC dossier statuts. — Claude Barbier, Crimes de guerre à Habère-Lullin, 25 décembre 1943-2 septembre 1944, éd. La Salévienne, Saint-Julien-en-Genevois, 2013. — Christiane Béchet-Baretta et Gérard Capon, Noël 1943, le massacre d’Habère-Lullin, Thonon-les-Bains, éd. de l’Astronome, 2016, p. 24 et 34.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément