MARTEAU Lucien. Ecrit parfois par erreur MERTEAU

Par Christophe Lezenven

Né le 17 octobre 1920 aux Grandchamps, commune de Condé-sur-Vesgres (Seine-et-Oise, Yvelines), exécuté sommairement le 28 mai 1944 en forêt de Senonches (Eure-et-Loir).

Domicilié à Feucherolles (Eure-et-Loir), Lucien Marteau fut arrêté par les troupes allemandes comme "franc-tireur". Condamné à mort le 28 mai 1944 par le tribunal militaire allemand FK 544 de Chartres, et fusillé le 28 mai 1944 en forêt de Senonches (Eure-et-Loir). Le médecin militaire allemand constata le mort à 13h36.
Sa mère demeurant au lieu-dit "Les Boulleaux", aux Grandchamps, entreprit après la Libération des démarches pour localiser la dépouille de son fils. Les autorités allemandes s’étaient refusées à fournir des précisions sur le lieu exact de son inhumation, signalant simplement que sa tombe porte le n° 1. Ce numéro et l’absence d’autres dossiers aux archives d’Eure-et-Loir font penser à une exécution isolée.
Le nom de Lucien Marteau est inscrit sur le Monument aux morts de la commune de La Hauteville (Yvelines) qui centralise les Morts pour la France des communes de La Hauteville et Grandchamps, Le Tartre et Gaudran.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article191430, notice MARTEAU Lucien. Ecrit parfois par erreur MERTEAU par Christophe Lezenven, version mise en ligne le 15 avril 2017, dernière modification le 8 janvier 2018.

Par Christophe Lezenven

SOURCES : DAVCC, Caen, Liste S 1744 (Notes Thomas Pouty). — Arch. Dép. Eure-et-Loir, 18 W 101. — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément