QUINSAC Raymond

Par Michel Gorand

Né le 15 septembre 1919 à Treignac (Corrèze), mort en action le 28 août 1944 à Anjouin (Indre) ; chauffeur mécanicien ; FFI.

Fils de Jean Baptiste Quinsac et de Marie Fargeas son épouse ; Raymond Quinsac était chauffeur mécanicien, marié à Marcelle, Yvonne Peyramaure, domicilié 136 avenue de La-Châtre à Châteauroux (Indre) ; soldat des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) à la 7ème compagnie du 3ème bataillon du génie, il était chauffeur du Sous-lieutenant Leroy* et avec lui engagé dans de multiples embuscades et combats sur la rive gauche du Cher empruntée par des convois allemands en retraite vers l’Est de la France ; en voiture légère avec Leroy, il tomba dans une embuscade allemande à Saint-Julien-sur-Cher (Loir-et-Cher), à une douzaine de km d’Anjouin, et fut abattu le 28 août 1944 ; déclaration de décès du 29 août de Marius Dervault, garde-champêtre à Anjouin et de Pierre Maridet, secrétaire de mairie demeurant à Priaçay.
Reconnu « Mort pour la France ». 
Les morts du maquis de Cluis (août-septembre 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article191524, notice QUINSAC Raymond par Michel Gorand, version mise en ligne le 19 avril 2017, dernière modification le 14 novembre 2021.

Par Michel Gorand

SOURCE : n° 15 du registre des décès d’Anjouin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément