DELSAL Marius, Joseph, André

Par Gérard Montant

Né le 30 novembre 1923 à Albert (Somme), mort le 20 janvier 2017 à Colombes (Hauts-de-Seine) ; professeur de l’enseignement technique ; résistant ; militant communiste ; membre de la direction du SNETP-CGT, de la FEN-CGT puis de la FERC ; secrétaire général de la FISE de 1967 à 1974,.

Fils d’un couvreur, Marius Delsal fut instituteur, puis professeur d’enseignement général de centres d’apprentissage.

Réfractaire au Service du travail obligatoire, Marius Delsal rejoignit la Résistance et le maquis de Lucheux (Somme) où il fut blessé. Il fut engagé volontaire pour la durée de la guerre. En juin 1949, il fut accusé avec d’autres résistants de meurtre et complicité de meurtre d’un collaborateur. Mis en liberté provisoire en septembre 1949, acquitté en 1952, suspendu de ses fonctions d’enseignant lors de son arrestation, réintégré en avril 1950 puis de nouveau suspendu par André Morice, il dut attendre juin 1955 pour que la décision de suspension soit cassée par le tribunal administratif de Rouen. Réintégré, il titularisé avec effet au 1er janvier 1950.

Pendant cette période de suspension, il fut l’un des responsables du Mouvement de la Paix dans le Nord, membre du secrétariat de la section du Parti communiste français de Lille et du comité départemental de l’Association nationale des anciens combattants de la Résistance.

Très vite Marius Delsal se vit confier des responsabilités syndicales dans les centres d’apprentissage. Il devint secrétaire régional du Syndicat national de l’enseignement technique et professionnel-CGT de l’académie de Lille, puis membre du bureau national du syndicat en1966

En 1967, il fut élu secrétaire général de la Fédération Internationale des Syndicats de l’Enseignement en remplacement de Paul Delanoue et s’installa à Prague (Tchécoslovaquie) siège de l’organisation. Il quitta cette fonction en 1974 où il fut remplacé par Daniel Retureau.

Entre 1974 et 1883, année de sa retraite, il fut membre du secrétariat national du SNETP-CGT et secrétaire de la Fédération de l’Éducation Nationale devenu Fédération de l’éducation de la recherche et de la culture en 1979.

Pour les services rendus à la Nation dans la Résistance, il fut décoré de la Légion d’honneur qui lui fut remise le 13 juin 2015 par Muguette Jacquaint, députée honoraire du PCF de Seine-Saint-Denis.

Marié le 9 avril 1949 à Lille, divorcé en 1971, Marius Delsal se remaria le 29 juin 1974 à Prague.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article191601, notice DELSAL Marius, Joseph, André par Gérard Montant, version mise en ligne le 23 avril 2017, dernière modification le 23 avril 2017.

Par Gérard Montant

SOURCES : Archives du SNETP-CGT, FERC-CGT. — Informations de Paul Castel, ancien secrétaire général de la FEN-CGT. — Article dans le Travailleur de l’enseignement technique. — Compte rendu de la remise de la Légion d’honneur dans Mémoires Vives, n° 32, mai-juin 2015.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément