MATHERON Désiré, Honoré, Michel

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 28 novembre 1910 à Marseille (Bouches-du-Rhône), exécuté sommairement le 13 juillet 1944 à Orcines (Puy-de-Dôme) ; salarié Michelin ; gardien de la paix ; résistant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) au Mont Mouchet.

Portrait de Désiré Matheron

Désiré Matheron était le fils de Émile Désiré Albert et de Jocelyne Adeline Clémence Ricard. Il perdit son père "Mort pour la France" le 26 novembre 1915.
Il se maria le 29 avril 1933 à Blanzat (Puy-de-Dôme) avec Marie Groule. Il en eut quatre enfants, trois garçons et une fille, Désirée Colette née le 27 juillet 1944.

Il fit son service actif au 4e régiment de chasseurs à pied à Neuf-Brisach (Haut-Rhin) avec le grade de caporal. À la déclaration de guerre en 1939, il fut mobilisé et affecté au 142e régiment à Vienne (Isère).
Il était domicilié 40 rue Victorien-Sardou à Clermont-Ferrand, section de Montferrand. Il fut salarié de l’entreprise Michelin, au service ZC avant de devenir gardien de la Paix à Clermont-Ferrand.
Le 25 mai 1944, il entra dans la Résistance comme membre des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) avec le pseudonyme "Mickey" et le grade de sous-lieutenant.
Envoyé en mission avec un camion au maquis du Mont Mouchet, il fut arrêté par les allemands le 25 juin 1944 et incarcéré à la prison de Saint-Flour (Cantal) puis à la prison militaire allemande du 92, à Clermont-Ferrand, où il fut torturé et eut un œil arraché. Il fut extrait de sa cellule le 13 juillet sur l’initiative du milicien et ancien tueur de la Cagoule, Jean-Paul Filliol, et conduit avec 23 autres prisonniers à la carrière abandonnée de Triouleyre, près du hameau de La Baraque, à Orcines où ils furent exécutés à la mitraillette aux environs de 12h00.

Déclaré inconnu il fut inhumé au cimetière d’Orcines. Identifié par jugement du tribunal civil de première instance de Clermont-Ferrand le 14 septembre 1944, il fut ensuite inhumé au cimetière de Montferrand (Puy-de-Dôme).
Il obtint la mention "Mort pour la France" le 6 septembre 1946, fut homologué FFI.
Son nom figure sur le Monument aux Morts 1939-1945 rue Verlaine, à Clermont-Ferrand et sur le monument commémoratif aux résistants, à Orcines (Puy-de-Dôme).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article191728, notice MATHERON Désiré, Honoré, Michel par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 26 avril 2017, dernière modification le 2 octobre 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

Portrait de Désiré Matheron

SOURCES : AVCC, dossier de Désiré Matheron : AC 21 P 94219 (non consulté) .— SHD Vincennes : GR 16 P 402927. Dossier de résistant de Désiré Matheron (non consulté) .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme : 2546 W 2046 et 2546 W 7483, dossiers ONAC de Désiré Matheron (non consultés) .— Marcel Coste, Orcines et la guerre 1939 – 1945.— Mémorial Genweb.— État civil .— Bulletin intérieur Michelin, n°11, janvier 1945.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément