PERDEK Joseph

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 3 janvier 1922 à Firminy (Loire), exécuté sommairement le 13 juillet 1944 à Orcines (Puy-de-Dôme) ; mineur ; résistant des Forces française de l’Intérieur (FFI) du Cantal.

Vraisemblablement d’origine polonaise, Joseph Perdeck était le fils de Jean et de Anne Wanik. Il était célibataire et domicilié à Murat (Cantal). Il exerçait la profession de mineur.

Il entra dans les Forces françaises de l’Intérieur (FFI) et fut arrêté au maquis à Champeuil (Cantal) le 19 juin 1944. Il fut conduit à la prison militaire allemande du 92, à Clermont-Ferrand. Il fut extrait de sa cellule le 13 juillet sur l’initiative du milicien Jean-Paul Filliol et conduit avec 23 autres prisonniers à la carrière abandonnée de Triouleyre, près du hameau de La Baraque, à Orcines où ils exécutés fusillés à la mitraillette aux environs de 12h00.

Déclaré inconnu il fut inhumé au cimetière d’Orcines et identifié par jugement du tribunal civil de première instance de Clermont-Ferrand le 17 décembre 1946.
Il obtint la mention "Mort pour la France" le 12 février 1948. Il a été homologué FFI au sein de la formation MUR Mont-Mouchet 1er Bataillon Cantal, pour la période du 5 au 19 juin 1944, orthographié Perdeck.

Son nom figure sur le monument commémoratif aux résistants, à Orcines (Puy-de-Dôme), orthographié Perdeck, sur le monument départemental des déportés du Cantal, à Murat, et sur le monument de la Résistance à Saint-Flour, orthographié Pyrdeck dans les deux cas. Il figure aussi sur la liste nominative des tués, fusillés, déportés non rentrés du département du Cantal, dressée en 1947, orthographié Joseph Pyrdeck.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article191729, notice PERDEK Joseph par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 26 avril 2017, dernière modification le 9 janvier 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Marcel Coste, Orcines et la guerre 1939 – 1945.— SHD Vincennes, GR 19 P 15/1 : liste nominative des tués, fusillés, déportés non rentrés du département du Cantal, dressée en 1947. — Mémorial Genweb. — Compléments par Eric Panthou.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément