CHABAILLE Guy, Yves

Par Paul Boulland

Né le 11 décembre 1927 à Riom (Puy-de-Dôme), mort le 27 juillet 1969 à Pinsac (Lot) ; dessinateur industriel ; membre du secrétariat de la fédération communiste du Puy-de-Dôme (1955-1957).

Fils d’Adrien Chabaille, mécanicien puis agent technique, membre de la SFIO qui rejoignit le syndicat FO, et de Marie-Louise Genin, dite Alice, infirmière, sympathisante communiste, Guy Chabaille suivit les cours de l’école professionnelle de Clermont-Ferrand et obtint un CAP de dessinateur industriel. Il adhéra à la CGT à la Libération et au Parti communiste en octobre 1946, à Riom. En 1948, il fut élu au bureau et l’année suivante au secrétariat de la section de Riom. Parallèlement, il devint secrétaire d’une section syndicale CGT puis secrétaire du syndicat des Métaux de Riom en 1949. Plusieurs fois licencié pour son activité syndicale, au début des années 1950, il fut contraint d’accepter des contrats de courte durée dans des petites entreprises locales ou de travailler à la réalisation de plans à domicile.
En 1954, son action à la tête de la section de Riom, notamment dans la campagne du PCF contre la CED, le fit apparaître comme un « militant jeune, actif et dévoué » et lui valut d’intégrer le comité fédéral du Puy-de-Dôme à l’issue de la 9éme conférence fédérale, 22 et 23 mai 1954. Il vint alors renforcer la direction fédérale en devenant adjoint du secrétaire à l’organisation René Miailler. Lors de la conférence fédérale d’avril 1955, il fut élu au secrétariat de la fédération du Puy-de-Dôme. Il suivit une école centrale de deux mois début 195 et fut délégués au 14ème congrès du Parti cette même année.
En mai 1957, bien que sa candidature au secrétariat fédéral ait été ratifiée par le secrétariat du PCF, ses camarades du comité fédéral et certains délégués de la conférence fédérale émirent de nombreuses critiques à son égard. Il figure sur la liste des élus du secrétariat à l’issue de cette XIème Conférence fédérale, 18 et 19 mai 1957. Mais selon les archives nationales du PCF, il fut ramené au bureau fédéral. Confirmé dans ses responsabilités en 1959, il demanda à être retiré en 1961 pour des raisons professionnelles.
Guy Chabaille fut également adhérent de France-URSS et membre du conseil communal du Mouvement de la paix à Riom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article19189, notice CHABAILLE Guy, Yves par Paul Boulland, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 18 novembre 2020.

Par Paul Boulland

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Arch. Fédération PCF du Puy-de-Dôme. — État civil de Riom.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément