CATELAN Bernard [CATELAN Paul, Bernard]

Par Michel Gorand

Né le 30 septembre 1943 à Lyon (IIe arr.), mort le 8 janvier 2020 à Lyon (Rhône) ; dessinateur ; secrétaire général de l’Union régionale des cadres (URC-CFDT) Sud-Est de 1968 à 1979 ; secrétaire général adjoint (1971-1974) puis secrétaire général (1979-1988) de l’Union fédérale des Cadres cheminots (UFC-CFDT) ; puis membre du bureau (1982- 1995) de l’Union confédérale des ingénieurs et cadres (UCC-CFDT) ; membre de la commission exécutive FGTE-CFDT de 1986 à 1993.

Issu d’une famille de quatre enfants, Bernard Catelan fut élevé dans le voisinage immédiat de réfugiés politiques espagnols. Son père était homme d’équipe auxiliaire à Lyon (Rhône), syndiqué à la CGT et sa mère, ourdisseuse en soierie puis ouvreuse de théâtre. Il milita à la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) à partir de 1959. Après son baccalauréat, il entra à la SNCF en octobre 1961 au service Voie et Bâtiments de Grenoble (Isère) comme attaché groupe VI, puis passa le concours de dessinateur et fut affecté à Chambéry (Savoie) en novembre 1962.

Il fit son service militaire de mars 1963 à juin 1964 (La Valbonne, Bizerte en Tunisie, et Lure), puis réintégra le bureau d’étude de Chambéry en juillet.

Syndiqué à la CFDT en 1966, Bernard Catelan milita aussitôt et devint secrétaire du syndicat maîtrise et cadres de Chambéry en 1968. Il fut ensuite élu secrétaire général de l’Union régionale des cadres cheminots Sud-Est lors du congrès de Vichy en octobre 1968 et le demeura jusqu’à 1979. Il devint alors membre du conseil de l’UFC-CFDT.

Il fut promu dessinateur projeteur au service régional VB à Paris-Sud-Est le 1er février 1969 et siégea alors au comité mixte collectif des agents de bureaux (CMCB-VB), puis au comité mixte professionnel régional VB Sud-Est (CMPR) en 1970 et 1971. Il devint également, dans le même temps, secrétaire général adjoint de l’Union régionale d’action professionnelle et sociale (URAPS-CFDT) du Sud Est de 1969 à 1971.

À la réforme des structures SNCF, Bernard Catelan fut muté à Lyon en 1972. Il milita avec son épouse à l’Action catholique ouvrière (ACO) à partir de 1973, et adhéra au Parti socialiste à partir de 1974. Il fut, par ailleurs, élu délégué indiciel maîtrise de 1975 à 1979, période où il siégea également au CMPR puis au Comité régional des activités sociales (CRAS) de la région de Lyon. Il fut élu secrétaire général adjoint, le président étant Gilbert Billon*, de l’Union fédérale des Cadres cheminots (UFC-CFDT) au congrès de novembre 1971, réélu secrétaire général adjoint en décembre 1973, Il redevint membre du bureau de l’UFC à compter du congrès de Dourdan en octobre 1977, puis son secrétaire général à partir de juin 1979 jusqu’en 1988.

_Dégagé comme permanent syndical de décembre 1979 à juin 1993, il fit partie du secrétariat national des cheminots d’octobre 1979 à mai 1986, le secrétaire général étant Michel Gorand*. Il fut également membre du bureau national de l’Union confédérale des ingénieurs et cadres de 1982 à 1995.

Elu au bureau fédéral de la Fédération générale du Transport et de l’Équipement (FGTE) de 1983 à 1993, il fut également élu à la commission exécutive lors du 4ème congrès fédéral d’octobre 1986, et chargé de l’Information : il lança l’informatisation de journaux FGTE ; réélu à la commission exécutive de la-FGTE au congrès d’avril 1989 à Port-Leucate, et chargé de la Formation des militants, notamment en économie transports avec l’ISST de Strasbourg. A la fin de son mandat fédéral, en mai 1993, il fut désigné par la CFDT pour siéger à la commission pédagogique nationale des IUT Gestion Logistique-Transports et devint le vice-président de cette commission en 1996 puis président de 1999 à 2005.

_Bernard Catelan participa à tous les congrès fédéraux de 1970 à. 1996.
Réintégré en juillet 1993 à la SNCF, il fut affecté à la mission d’action régionale de Lyon mais fut aussi délégué du personnel cadre de 1994 à 1998.

Il milita dans une association de parents d’élèves à partir de 1972 à Lyon puis à Paris, où il fut secrétaire général du comité départemental de 1985 à 1991, puis président en 1991-1992. Il prit sa retraite fin 1998, avec le titre de cadre de direction honoraire, se retira dans une commune proche de Lyon où il devint secrétaire de la section locale du PS, puis conseiller municipal d’opposition à Tassin-la-Demi-lune de 2008 à 2014

Il siégea au Conseil économique et social régional (CESR) Rhône-Alpes, au titre de la CFDT, comme vice-président de la commission « Transports Aménagement du territoire » de 2001 à 2011. A la retraite il milita dans diverses structures de la CFDT mais aussi comme délégué départemental de l’éducation nationale (DDEN) dans son canton. Il siégea depuis 2005 au conseil de l’IUT Lumière à Lyon dont il devint le vice-président.

Marié en 1965 a Colette Perroux, avec qui il eut trois enfants. Il mourut à l’hôpital Edouard Herriot à Lyon le 8 janvier 2020.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1919, notice CATELAN Bernard [CATELAN Paul, Bernard] par Michel Gorand, version mise en ligne le 31 mars 2016, dernière modification le 12 janvier 2020.

Par Michel Gorand

SOURCES : Arch. CFDT. — Correspondances avec le militant, 2002 et 2016. — Notes de Michel Rousselot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément