JACOB Jean-Baptiste

Par Jean-Luc Labbé

Né en 1843 ; artisan vannier et vigneron à Bois Saint-Denis, commune de Reuilly (Indre), socialiste anarchisant en 1897

Né dans une famille de journaliers agricoles, Jean-Baptiste Jacob était devenu artisan vannier, fabriquant de cornets tressés utilisés dans la viticulture. En mai 1897, le Sous-préfet d’Issoudun répondit à une demande de renseignement émanant du Préfet sur un nommé Louis Nerrand abonné au journal anarchiste Le Père Peinard. En fait l’abonné n’était pas le jeune Nerrand mais son patron Jean Jacob, fabricant de cornets. A 53 ans en cette année 1897, il venait de créer avec des collègues vignerons un syndicat professionnel. Le Sous-préfet informa le Préfet que les vignerons « traitent discrètement sous le couvert du syndicat de questions étrangères à ce but ; Le sieur Jacob est veuf pour la deuxième fois et à part ses idées avancées, il jouit d’une bonne réputation ». Après l’avoir formé dans son atelier, Jean-Baptiste Jacob transmis son activité artisanale à Louis Nerrand ; ce dernier deviendra syndicaliste et conseiller municipal socialiste de Reuilly.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article192015, notice JACOB Jean-Baptiste par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 6 mai 2017, dernière modification le 29 décembre 2019.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Arch. Dép. Indre, M 3525. – Etat civil Reuilly.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément