JUILLARD Arsène, Louis

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 21 mai 1916 à Messeix (Puy-de-Dôme), exécuté le 13 juillet 1944 à Saint-Pierre-Quiberon (Morbihan) ; militaire ; FFL.

Arsène Juillard
Arsène Juillard
SOURCE  : Site FFL-SAS

Arsène Juillard était le fils de Pierre Juillard, ouvrier mineur, et de Marie Jeanne Debal, veuve, domiciliée à Messeix (Puy-de-Dôme). Orphelin de père, il fut déclaré pupille de la Nation par le tribunal civil de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) le 9 octobre 1930. Célibataire, il était domicilié avec sa mère à Messeix.

Engagé en janvier 1937 au 1er régiment d’infanterie coloniale (RIC), il fut ensuite affecté au Maroc au 3e régiment de tirailleurs sénégalais (RTS) puis au bataillon de marche de la Côte française des Somalis. Il rallia les Forces françaises libres (FFL) à Djibouti en novembre 1942. Volontaire pour l’infanterie de l’Air, il rejoignit la Grande-Bretagne en mars 1943 et s’engagea à Londres dans les Forces aériennes françaises libres (FAFL) en juin 1943, sous le matricule 35 818. Après des stages à Camberley et à Chesterfield, il fut breveté à Ringway en août 1943, et affecté avec le grade d’aspirant au 2e régiment de chasseurs parachutistes (RCP) ou 4e SAS (Special Air Service) qui fut parachuté en Bretagne à partir du 6 juin 1944. La mission des SAS était de saboter les voies de communication et de rassembler, équiper, former, encadrer les maquis bretons, avec pour objectif d’empêcher ou au moins de retarder le transfert vers le front de Normandie des troupes allemandes stationnées en Bretagne. Arsène Juillard fut parachuté le 13 juin 1944 dans le secteur de Saint-Marcel (Morbihan). Blessé le 15 juin 1944, il fut hospitalisé avec son camarade Victor Mahé à la clinique des Augustines de Malestroit (Morbihan). Ils y furent enregistrés sous de faux noms, comme victimes du bombardement de Ploërmel (Morbihan), mais furent démasqués par un médecin militaire allemand et arrêtés le 23 juin. Ils furent exécutés au Fort Penthièvre, commune de Saint-Pierre-Quiberon (Morbihan) le 13 juillet 1944, en même temps qu’une cinquantaine de résistants morbihannais extraits la veille de la prison de Vannes (Morbihan).
Les corps d’Arsène Juillard et de Victor Mahé ne furent retrouvés que le 11 avril 1946 et identifiés par leur famille, « le décès paraissant remonter au 13 juillet 1944 », selon l’acte de décès dressé ce jour-là à l’état civil de Saint-Pierre-Quiberon.

Arsène Juillard a obtenu la mention « Mort pour la France » et a été homologué FFL.

Dans le Morbihan, à Saint-Pierre-Quiberon, le nom d’Arsène Juillard est inscrit sur le monument commémoratif du Fort Penthièvre et, sous l’orthographe erronée de « Guillard » domicilié par erreur à Massérac, sur la plaque apposée à l’entrée du tunnel où les corps des suppliciés du 13 juillet 1944 furent emmurés. Il figure aussi sur le mémorial des parachutistes SAS de la France libre à Plumelec.
En Saône-et-Loire, il est gravé sur le mémorial international des SAS à Sennecey-le-Grand (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article192050, notice JUILLARD Arsène, Louis par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 6 mai 2017, dernière modification le 28 août 2019.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Arsène Juillard
Arsène Juillard
SOURCE  : Site FFL-SAS
Sur le monument des fusillés</br>du Fort Penthièvre
Sur le monument des fusillés
du Fort Penthièvre
Sur le mémorial SAS de Plumelec
Sur le mémorial SAS de Plumelec
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson
Le mémorial international des SAS</br>à Sennecey-le-Grand
Le mémorial international des SAS
à Sennecey-le-Grand
SOURCE ; Site 22sas12.over-blog.com

SOURCES : AVCC, Vincennes, Al 1Mi 28 595 et GR 16 P 314084. — Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur éditeur à Mayenne, 1978. — Mémorial GenWeb. — Site Internet FFL-SAS (photo). — Site Internet Les Amis de la Résistance du Morbihan, ANACR-586. — État civil, Messeix (acte de décès) ; Saint-Pierre-Quiberon (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément