DION Roger, Eugène, André

Par Michel Gorand

Né le 8 janvier 1923 à Issoudun (Indre), mort par accident le 10 septembre 1944 à Châteauroux (Indre) ; ouvrier agricole ; soldat FFI.

Plaque du monument aux morts de Pruniers : 4 FFI ont été tués le 10 septembre 1944 à Châteauroux : Dion Roger, Desbondant Bernard, Mittereau Jean, Mioulane Pierre.
Cliché Michel Gorand

Fils de Suzanne Dion ; Roger Dion était ouvrier agricole, célibataire, domicilié à Pruniers (Indre) ; soldat des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) du groupe Indre-Est, il fut tué le 10 septembre 1944, par l’explosion d’une bombe à retardement lors de son installation à la caserne Bordessoule, rue de la manufacture à Châteauroux ; déclaration du 12 septembre de Léon Ballery, directeur de l’hôpital de Châteauroux. Reconnu « Mort pour la France » (juillet 1945) ; Son nom est inscrit sur un monument, avec plaque, installé Espace Mendès France – Avenue François Mitterrand à Châteauroux ainsi que sur la plaque du monument aux morts de Pruniers avec de Desbondant Bernard, Dion Roger, Mittereau Jean, Mioulane Pierre.



Châteauroux (10 septembre 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article192258, notice DION Roger, Eugène, André par Michel Gorand, version mise en ligne le 13 mai 2017, dernière modification le 24 août 2017.

Par Michel Gorand

Plaque du monument aux morts de Pruniers : 4 FFI ont été tués le 10 septembre 1944 à Châteauroux : Dion Roger, Desbondant Bernard, Mittereau Jean, Mioulane Pierre.
Cliché Michel Gorand

SOURCES : n° 687 du registre des décès de Châteauroux. . — ANACR Indre, Combats des maquisards Indre été 1944, 2012.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément