CHABRIDON Émile

Né le 7 janvier 1907 à Courçais (Allier), mort le 21 décembre 1995 à Montluçon (Allier) ; professeur ; maire socialiste d’Huriel (Allier) de 1947 à 1977.

Émile Chabridon
Émile Chabridon

Fils d’un cultivateur mort en 1914 et d’une ménagère, parents d’une famille de huit enfants, Émile Chabrion se maria en août 1937 à Limoges (Haute-Vienne). Élève de l’École normale de Moulins, instituteur à Huriel depuis 1926, Émile Chabridon fit des études à la Faculté des lettres de Clermont-Ferrand où il obtint trois certificats de licence en s’y rendant tous les jeudis. Nommé en 1932 au cours complémentaire de Montluçon, il était un sympathisant socialiste en 1938-1939.
Émile Chabridon enseignait à Montluçon lorsqu’il fut mobilisé en août 1939. Fait prisonnier le 22 juin 1940, il connut sept oflags avant d’être libéré par les alliés le 11 mai 1945. Il avait adhéré, en 1943, à une section socialiste clandestine.
Il revint à Huriel dont il devint maire socialiste en 1947.
Devenu directeur du CEG d’Huriel, il fut suppléant du député Jean Nègre, de 1962 à 1968.
Collaborateur du journal Centre-Matin, il y tenait un chronique intitulée Au fil des jours. Il était l’auteur d’un petit livre : Les contes de la Magieure.
Il était marié et père de plusieurs enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article19227, notice CHABRIDON Émile, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 13 août 2015.
Émile Chabridon
Émile Chabridon

SOURCE : H. Coston, Dictionnaire de la politique française, t. 2, 1972. — Renseignements communiqués par la mairie d’Huriel et celle de Courçais. — État civil de Courçais.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément