JACQUEMIN Édouard, Nicolas

Par Philippe Wilmouth

Né le 26 octobre 1912 à Richemont (Moselle annexée), mort en action le 10 septembre 1944 à Monthelon (Saône-et-Loire) ; résistant, lieutenant dans le Corps franc Pommiès (CFP-ORA).

Édouard Jacquemin
Édouard Jacquemin
Crédit photo : F. Girard.

Maréchal des logis chef à la mobilisation de 1939. Démobilisé dans le sud de la France. Ne rentra pas en Moselle annexée par l’Allemagne nazie. Engagé auprès de l’Organisation de Résistance de l’Armée (ORA), puis au Corps franc Pommiès, demi-brigade Wurteisen.
Le 5 septembre 1944, depuis le secteur de Toulouse, le CFP se mit en marche vers Autun (Saône-et-Loire), lieu de rassemblement des troupes allemandes en repli du Sud-ouest et de l’Ouest vers l’Est et l’Allemagne. Le 9, il s’engagea dans la bataille de la libération d’Autun.
Le commandant Wurteisen avait établi son PC à la ferme du Seuil sur la commune de Monthelon. Le 10, avec le lieutenant Jacquemin et le chasseur Carneado, ils se mirent en observation à l’orée du bois de Chantal à une centaine de mètres de la ferme du Seuil. Les Allemands en fuite qui traversaient le bois les repérèrent. Fritz von Roth s’approcha sur leur arrière et lança deux grenades à manche sur les trois hommes du CFP. Le commandant Wurteisen fut tué, ses deux hommes blessés. Le lieutenant Jacquemin réussit à abattre le sous-officier allemand de deux coups de pistolet. Un autre soldat allemand acheva le lieutenant d’un coup de fusil.
Les corps furent récupérés par un chasseur du CFP, le blessé emmené à l’hôpital d’Autun où il mourut. Ils furent enterrés au cimetière d’Autun. En 1949, Le corps de Jacquemin fut rapatrié à Richemont.
Son nom est inscrit sur le monument commémoratif de la Résistance, à Meyronne (Lot), sur les monument aux morts de Monthelon (Saône-et-Loire) et Richemont (Moselle) et au mémorial national du Corps Franc Pommiès érigé à Castelnau-Magnoac (Hautes-Pyrénées).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article192349, notice JACQUEMIN Édouard, Nicolas par Philippe Wilmouth, version mise en ligne le 17 mai 2017, dernière modification le 8 janvier 2020.

Par Philippe Wilmouth

Édouard Jacquemin
Édouard Jacquemin
Crédit photo : F. Girard.

SOURCES : AVCC, dossier statut. — René Giraudon, Le Corps franc Pommiès, Vers la Victoire, tome 3, Le Puy-en-Velay, éd. Bertrand, 2006, p. 40-42. — Memorialgenweb. — site Gens du Morvan. — Mémorial du Corps Franc Pommiès 49ème RI.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément