BLONDY Paul

Par Claude Pennetier

Né le 7 mai 1932 à Houillès (Yvelines) mort le 1er mars 2021 à Argenteuil (Val-d’Oise) ; syndicaliste CGT de la Cellophane à Bezons (Seine-et-Oise, Val-d’Oise).

Paul Blondy distribuant des roses rouges destinées à chaque femme de la Cellophane de Bezons, afin de les inviter à visiter la grande exposition sur Louise Michel organisée par la CGT de la Cello.

Issu du syndicaliste révolutionnaire libertaire, Paul Bondy avait participé à la CNT-FAI de 1950-1954. Il fut embauché en 1949 à la Cellophane de Bezons, comme imprimeur en héliogravure. Il y rencontra Mario Gauthier. Adhérant de la CGT Cello-Fibrane 1954, il fut secrétaire du comité d’entreprise CTA-Cellophane. Paul Blondy fut une des fortes personnalités de la CGT à la Cellophane, à Bezons (textile artificiel), avec Mario Gauthier, Georges Marais et El Mahdi Belhocine.
Militant du Mouvement de la paix depuis 1950, il donna son adhésion au Parti communiste en 1958 et anima la cellule d’entreprise Jules Vercrysse.
Le 18 octobre 1961, lendemain de la répression contre la manifestation des Algériens, il récupéra et protégea quatre ouvriers algériens de la Cello blessés et parqués à l’hôpital Beaujon de Clichy. Militant actif contre l’OAS, il participa à la manifestation du 8 mars 1962 qui se termina tragiquement au métro Charonne.
Particulièrement actif pendant la grève de mai 1968, il était secrétaire du Comité d’entreprise dans les années 1970.
Il fonda l’association des anciens de Rhône-Poulenc (Cello) et fut mis en pré-retraite en 1988. En rupture avec le Parti communiste, Blondy resta militant de la CGT comme retraité.
Mort le 1er mars 2021, il était le dernier témoin CGT du grand mouvement de mai 1968 à la Cellophane de Bezons.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article192373, notice BLONDY Paul par Claude Pennetier, version mise en ligne le 18 mai 2017, dernière modification le 20 mars 2021.

Par Claude Pennetier

Paul Blondy distribuant des roses rouges destinées à chaque femme de la Cellophane de Bezons, afin de les inviter à visiter la grande exposition sur Louise Michel organisée par la CGT de la Cello.
Paul Blondy vers 1968
Paul Blondy vers 1968
Paul Blondy avec 2008
Paul Blondy avec 2008

SOURCES : Dino Belhocine, Hier à la Cello. Mémoires de mai dans une usine de Bezons, Éditions du Survenir, Bezons, 2009. Il apparaît dans le DVD joint au livre. — Notes de Dino Belhocine.

Version imprimable Signaler un complément