LAUVRAY Gilbert

Par Philippe Wilmouth

Né le 25 novembre 1923 à Metz (Moselle), mort en action le 10 août 1944 au lieu-dit La Brousse, commune de Droux (Haute-Vienne) ; résistant du maquis AS « Toulon » de Saint-Hilaire-la-Treille (Haute-Vienne).

Du 8 au 10 août 1944, des accrochages opposèrent les Allemands aux résistants du maquis « Toulon » de l’Armée secrète, formation placée sous le commandement du lieutenant Buteux, alias Cambrai.
Le 10 août, au cours de missions de reconnaissance et de récupération d’armes, plusieurs maquisards tombèrent dans des embuscades tendues par les Allemands de la colonne Ottenbacher.
Une traction avant avec cinq maquisards parmi lesquels Gilbert Lauvray, détachement commandé par Edmond Meslet (lieutenant Lacoste), remontait après La Brousse sur la 151 bis (aujourd’hui la RN 145), à environ deux kilomètres de la Croix-du-Curé en direction de Bellac. Vers 18 heures, ils furent surpris par une patrouille allemande qui les mitrailla. Il n’y eut aucun survivant.
Le lendemain, les cinq corps furent emmenés à la morgue de Bellac.

Gilbert Lauvray obtint la mention Mort pour la France.
Son nom est inscrit à Droux sur les monuments commémoratifs de La Brousse et de la Croix-des-Martyrs ainsi qu’à Magnac-Laval et Limoges (Jardin d’Orsay).


Voir
Droux, La Brousse (10 août 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article192693, notice LAUVRAY Gilbert par Philippe Wilmouth, version mise en ligne le 29 mai 2017, dernière modification le 27 avril 2021.

Par Philippe Wilmouth

Sources : SHD-PAVCC Caen AC 21P 61693. — ADIRP 87. — ADHV 47J10. — SHD GR 16 P 343550 Le Populaire du Centre, 11 août 2015. — Bulletin n°36 de l’association des Amis du Musée de la Résistance de Limoges, 1996 — MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément