LOUGE Dominique, Léon

Par Philippe Lecler

Né le 1er janvier 1900 à Lannemezan (Hautes-Pyrénées), gendarme à Machault (Ardennes), tué par les Allemands le 30 août 1944 ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI)..

Dominique LOUGE
Dominique LOUGE
Dominique LE DORTZ photographie sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0.

Dominique Louge se maria le 14 avril 1925 avec Marie Madeleine Hatrival, dont il eut deux enfants, Pierrette et Jacques, le 24 décembre 1926
Nommé gendarme à pied, il fut affecté le 1er février 1927 à la 6ème légion de gendarmerie mobile numéro 14 à Reims (Marne). Il fut affecté le 1er février 1929 à la brigade de gendarmerie de Machault (Ardennes). Il fit la campagne de 1939/40 et fut fait prisonnier de guerre. Il fut interné durant un an à Trèves en Allemagne, libéré et rapatrié. Il entra dans la Résistance et s’engagea dans les FFI en 1944.
Appartenant au maquis « Violette » du secteur de Rethel (Ardennes), il fut abattu au cours d’une mission par un soldat allemand en bicyclette contrôlé lors d’une patrouille, au lieu-dit "Le Routy", à La Neuville-en-Tourne-à-Fuy (Ardennes) le 30 août 1944. Il avait reçu une balle de mitraillette en plein cœur.
Une stèle a été érigée en sa mémoire sur le lieu où fut tué le gendarme Louge (qui comporte d’ailleurs une erreur en plaçant la date du décès au 28 août).
Il reçut à titre posthume la Croix de guerre avec étoile de bronze portant citation à l’ordre du régiment.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Machault ainsi que sur le mémorial de la Résistance de Berthaucourt et la stèle commémorative de la Gendarmerie, à Charleville-Mézières (Ardennes). Il figure également sur le monument aux morts tous conflits de la Gendarmerie nationale, à Châlons-en-Champagne (Marne).
La 486ème promotion de l’école de gendarmerie de Chaumont (Haute-Marne) a été baptisée le 2 mars 2019 « promotion gendarme LOUGE ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article192781, notice LOUGE Dominique, Léon par Philippe Lecler, version mise en ligne le 31 mai 2017, dernière modification le 22 juin 2022.

Par Philippe Lecler

Dominique LOUGE
Dominique LOUGE
Dominique LE DORTZ photographie sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0.

SOURCE : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 84659 (nc) et SHD, Vincennes GR 16 P 377971 (nc).— Philippe Lecler, Le temps des partisans, suivi de "Mémorial de Berthaucourt, la Résistance et sa répression dans les Ardennes", Éditions D. Guéniot, Langres, 2009.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément