GENEVÉE François

Par Michel Desrues, Magali Even

Né le 5 novembre 1915 à Fougerolles-du-Plessis (Mayenne), exécuté sommairement le 31 juillet 1944 à Mortain-Bocage (Manche) Saint-Jean-du-Corail ; cultivateur ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Marié et père deux enfants (1 et 5 ans), François Genevée résidait à Montclair dans la commune de Fougerolles-du-Plessis.

Recruté en mai 1944 au sein du groupe de résistance FTP de Fougerolles-du-Plessis, François Genevée participa aux parachutages, transports et camouflages d’une tonne d’armes et d’équipement dans les bâtiments de son exploitation et apporte une aide ponctuelle aux groupes de passage.

Le 28 juillet 1944, au cours de la rafle opérée sur Fourgerolles, les Allemands découvrirent chez lui le reste des armes non distribuées, saccagèrent sa ferme et incendièrent un de ses bâtiments avant de l’arrêter.

Conduit au siège de la Gestapo à Saint-Jean-du-Corail avec ses camarades, il subit sans parler les atroces tortures qui lui furent infligées par des SS de la 2e Panzer Division SS Das Reich, avant d’être exécuté le 31 juillet 1944 à l’entrée de la forêt de Mortain (Manche) dans la carrière de Bourberouge.

François Genevée été reconnu Mort pour la France, et homologué interné résistant et FFI. Il a été décoré de la Médaille de la résistance par décret du 15 juin 1946, parution au JORF du 11 juillet 1946.

Son nom est inscrit sur les plaque et stèle commémorative de Fougerolles-du-Plessis où rue porte son nom et à Mortain-Bocage (commune nouvelle) sur le monument commémoratif aux fusillés du 31 juillet 1944 de Saint-Jean-du-Corail, ainsi qu’ à Saint-Lô (Manche) sur le monument commémoratif aux victimes de la répression nazie.

Une rue porte son nom à Fougerolles-du-Plessis.

Voir monographie Fougerolles-du-Plessis (28 juillet 1944) et Saint-Jean-du-Corail (31 juillet 1944)->185985]

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article192784, notice GENEVÉE François par Michel Desrues, Magali Even, version mise en ligne le 1er juin 2017, dernière modification le 3 mai 2022.

Par Michel Desrues, Magali Even

SOURCES  : Michel Desrues, Magali Even, Mémorial de la Mayenne 1940-1945. Fusillés, massacrés morts aux combats de la Libération, Direction départementale de l’ONACVG de la Mayenne, 2001.— AVCC ? Caen, AC 21P 613587. — SHD, Vincennes, GR 16P 250355. — MémorialGenweb. — Mémoire des hommes.— Notes Annie Pennetier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément