BELLEVILLE Armand

Par Louis Botella, Jean Belin

Né le 8 janvier 1909 à Chenôve (Côte-d’Or), mort le 3 avril 1995 à St-Laurent-de-Neste (Hautes-Pyrénées) ; fonctionnaire de police à Dijon ; syndicaliste CGT de la Police et membre de la direction de l’UD de Côte d’Or ; militant communiste

Fils d’Antoine Jules Belleville, cantonnier, et de Louise Léonce, sans profession, Armand Belleville fut ouvrier opticien en 1933 à Dijon. Embauché comme ouvrier clicheur au Bien Public en 1934, il fut licencié en juillet 1936 pour avoir fait grève. C’est au cours de ce mouvement social du Front populaire qu’il s’engagea à la CGT. Il devint ensuite menuisier dans une entreprise dijonnaise. Mobilisé du 2 septembre 1939 au 8 août 1940, il revint sur Dijon et se fit embaucher comme gardien de la paix pour éviter le STO en 1943. Il adhéra au PCF à la Libération.
Il devint, lors de sa création officielle le 29 janvier 1947, secrétaire général de la section de la Côte-d’Or du Syndicat national des policiers en tenue, affilié à la CGT. Après la scission de décembre 1947, les effectifs du syndicat s’effondrèrent. Armand Belleville fut réélu secrétaire général du syndicat CGT de la police le 11 décembre 1948. Le syndicat qui avait son siège à la Bourse du travail de Dijon déclara 60 adhérents. Il fut membre de la commission administrative de l’Union Départementale CGT de Côte-d’Or élu au 28e congrès d’avril 1947.
Armand Belleville s’était marié le 18 août 1933 à Dijon (Côte-d’Or) avec Louise, Marie, Marthe Parize, lingère. Il était le père d’André Belleville né en 1934, dirigeant national du Syndicat national des instituteurs (SNI) et militant communiste. Il était domicilié au 6A rue Dom Plancher à Dijon lors de son décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article192910, notice BELLEVILLE Armand par Louis Botella, Jean Belin, version mise en ligne le 4 juin 2017, dernière modification le 14 janvier 2021.

Par Louis Botella, Jean Belin

SOURCES : Arch. Dép. de Côte-d’Or, Arch. IHS CGT 21, fonds de l’UD. — Arch. municipales Dijon, 7 F 6. — Arch. Dép. de Côte-d’Or, fiche de recrutement militaire, recensement de la population et état civil. — Renseignements fournis par sa belle fille, Denise Belleville en juillet 2018.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément