BREFFY Marcel

Par Bernard Pommaret, Dominique Tantin, Michel Thébault

Né le 2 juillet 1906 à Limoges (Haute-Vienne), mort en action le 14 août 1944 à Royères (Haute-Vienne) ; résistant FTPF.

Il était le fils de Simon, maçon, et de Marie née Lamaurie. Il épousa Simone Augustine Barbas à Orléans le 20 février 1940.
Marcel Breffy était domicilié Faubourg d’Angoulême à Limoges. Engagé dans la résistance, il rejoignit le maquis FTPF d’Eybouleuf, commune proche de Saint-Léonard-de-Noblat, au sud. Marcel Breffy devint le chef de ce maquis appartenant au sous-secteur A des FTP.
Le 14 août 1944, alors qu’il rentrait d’une mission à Limoges en compagnie de Joseph Vanoverbeke et d’un autre résistant du groupe FTP, Léon Laporte, ils se trouvèrent au lieu-dit La Font-Chenour, sur la commune de Royères face à un barrage allemand placé sur la route en embuscade. Capturés, Marcel Breffy et ses deux camarades résistants furent exécutés sommairement.
Son nom est inscrit à Limoges sur le monument 1939-1945 du Jardin d’Orsay et sur un monument commémoratif à Royères. Il fut homologué Lieutenant FTPF.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article192920, notice BREFFY Marcel par Bernard Pommaret, Dominique Tantin, Michel Thébault, version mise en ligne le 4 juin 2017, dernière modification le 25 avril 2021.

Par Bernard Pommaret, Dominique Tantin, Michel Thébault

SOURCES : ADHV 986 W 543 et État civil en ligne. — Archives Municipales de Limoges 4 H 142. — SHD GR 16 P 88791. — SHD AVCC Caen AC 21 P 33276 — Mémorial
Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément