MEUNIER Robert, Fernand

Par Jean-Sébastien Chorin

Né le 9 août 1920 à Vitry-le-François (Marne), exécuté sommairement le 12 juillet 1944 à Genas (Isère, Rhône) ; coiffeur ; responsable d’un groupe franc dans l’Isère.

Robert MEUNIER
Robert MEUNIER
Coll. Musée de la Résistance et de la Déportation – Département de l’Isère, droits réservés

Robert Meunier était le fils de Fernand et de Pauline Kirchdoeffer. Il était marié à Yvonne Gueunier et père d’un enfant. Il demeura à Vitry-le-François (Marne) et fut coiffeur au salon Bruckman, dans cette même ville.
Réfractaire au Service du travail obligatoire (STO), Robert Meunier rejoignit le maquis du Dauphiné en 1943. Il devint responsable d’un groupe franc.
Le 8 juin 1944, Robert Meunier fut arrêté par la Gestapo à Grenoble (Isère). Il fut transféré à Lyon (Rhône) et incarcéré à la prison de Montluc.
Le 12 juillet 1944, Robert Meunier fut extrait de Montluc avec vingt-et-un autres détenus. Les vingt-deux prisonniers furent conduits à Genas (Isère, Rhône) dans un camion escorté par deux voitures noires. Ils arrivèrent vers 19 heures au lieu-dit Bouvaret. Des soldats allemands les firent descendre du camion et tirèrent plusieurs rafales de mitraillettes, fauchant vingt hommes. Les deux derniers détenus tentèrent de s’enfuir en traversant une haie et furent également exécutés. Les Allemands abandonnèrent les cadavres sur place et repartirent en direction de Lyon. Les victimes furent inhumées au cimetière de Genas.
Le corps de Robert Meunier auquel fut attribué le numéro 11 fut décrit comme suit : « Costume gabardine bleu marine type aviation – chemise blanche col tenant (américain) avec initiale R-H bleu marine. […] chaussettes noirs – souliers bas noirs bon état. Cheveux noirs. » On trouva sur lui « une carte d’identité au nom de : Menton Robert, René, né le 9-8-1917 à Paris (XVIè) » et « deux lettres adressées à M. Gueripel Henri, sous le Bourg à Claix (Isère), […] datées de Montluc. » Il fut identifié le 11 septembre 1945 par sa femme, Yvonne Gueunier, demeurant 12 cité du Dépôt à Vitry-le-François. Son corps fut restitué à sa famille et transféré dans le cimetière communal de Vitry-le-François.
Robert Meunier fut homologué FFI. Il obtint le titre d’interné résistant et la mention Mort pour la France. Il fut nommé chevalier de la Légion d’honneur par décret du 25 mars 1957 en qualité de lieutenant. Son nom est gravé sur le monument commémoratif situé chemin des Fusillés à Genas, sur le monument aux morts de Vitry-le-François et sur le mémorial du maquis de l’Oisans (Livet-et-Garet, Isère). Une rue de Vitry-le-François porte le nom du capitaine Robert Meunier.

Voir la monographie du lieu d’exécution

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article192954, notice MEUNIER Robert, Fernand par Jean-Sébastien Chorin, version mise en ligne le 5 juin 2017, dernière modification le 6 janvier 2021.

Par Jean-Sébastien Chorin

Robert MEUNIER
Robert MEUNIER
Coll. Musée de la Résistance et de la Déportation – Département de l’Isère, droits réservés

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, 3808W483, 3460W3, 3460W4. — SHD, Vincennes, inventaire de la sous-série 16P. — Bruno Permezel, Victimes de l’Occupation à Lyon et alentour, 81 monuments, 11 parcours, 2001. — Base Léonore. — Mémoire des hommes. — Mémorial Genweb. — http://maquisdeloisans.fr/.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément