JABOUILLE-PAGOT Jean, Albert

Par Jean-Luc Labbé

Né le 14 janvier 1866 et mort le 1er octobre 1949 ; vigneron socialiste puis communiste à Issoudun (Indre) ; conseiller municipal en 1896 ; marié à Lucie Pagot (1867-1945).

Vigneron et cultivateur, ouvrier agricole pour le compte de propriétaires, domicilié au village de Saint-Denis (Issoudun), Albert Jabouille fut un militant syndicaliste des organisations professionnelles de vignerons. En 1896, sur la liste ouvrière et socialiste conduite par Jacques Dufour, il entra au conseil municipal de sa ville natale. Avec le 3ème meilleur score de ce scrutin de panachage, il avait rassemblé sur son nom 66% des suffrages exprimés et 10 voix de plus que le maire. Pourtant son nom ne figura plus dans les conseils municipaux élus ultérieurement. Il resta un militant socialiste révolutionnaire, adhérent au PSU en 1906 puis communiste (sans carte) après 1920.
Jean Jabouille était le père d’Albert Jabouille ; un autre de ses fils, René-Marcel (1894-1917) fut tué à la guerre le 4 avril 1917 à Laffaux (Aisne). Il était aussi le grand-père de Jean et Raymonde Jabouille. Sa femme Lucie, née Pagot, venait d’une autre famille de vignerons issoldunois qui se manifestaient dans le mouvement syndical et politique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article193024, notice JABOUILLE-PAGOT Jean, Albert par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 8 juin 2017, dernière modification le 8 juin 2017.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Résultats électoraux, Arch. Dép. Indre. – Témoignage de sa petite fille Raymonde.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément