PEROTTE Victor

Par Bernard Pommaret, Dominique Tantin, Michel Thébault

Né le 9 avril 1904 à Droux (Haute-Vienne), massacré le 8 juillet 1944 à Droux (Haute-Vienne) ; cuisinier à l’hôpital civil de Magnac-Laval ; victime civile.

Il était le fils de Maximin Perotte, maçon, âgé de 34 ans à sa naissance et de Marguerite Victorine Gadet âgée de 32 ans, tous deux domiciliés au village de Confolens, commune de Droux. Il se maria le 26 janvier 1929 à Vincennes (Seine) avec Marthe Leyvrat. Il était en 1944 domicilié à Magnac-Laval (Haute-Vienne) où il était cuisinier à l’hôpital civil. Il fut arrêté avec 20 autres otages le 8 juillet 1944 sur les indications des agents français de la Sipo-SD dans le cadre des représailles auxquelles se livrèrent les Allemands et La Milice venus de Limoges après l’intervention des FTP les jours précédents dans ce bourg du nord de la Haute-Vienne.
Au cours de leur transfert à Limoges dans la soirée du même jour, 16 otages, dont Victor Perotte, furent massacrés sur ordre du chef milicien Jean Chardenot au lieu-dit la Croix-du-Curé, aujourd’hui la Croix-des-Martyrs, sur la commune de Droux.
Son nom est inscrit sur la stèle commémorative érigée sur le lieu du massacre.
Si vous disposez de renseignements sur cette victime, merci de prendre contact avec le Maitron des Fusillés.

Voir Droux, La Croix-des-Martyrs (8 juillet et 10 août 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article193094, notice PEROTTE Victor par Bernard Pommaret, Dominique Tantin, Michel Thébault, version mise en ligne le 9 juin 2017, dernière modification le 15 avril 2021.

Par Bernard Pommaret, Dominique Tantin, Michel Thébault

SOURCE : ADIRP 87 — État civil. .

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément