CHATEAU Raymonde [Née HALGAND Raymonde, Alberte]

Par Louis Botella, Gérard Le Mauff

Née le 2 juillet 1915 à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), morte le 28 octobre 2015 à Saint- Nazaire (Loire-Atlantique) ; employée ; surveillante d’internat, employée, secrétaire ; syndicaliste CGT puis Force-Ouvrière (FO) de Loire-Inférieure.

Fille de Alber Raymond Halgand, navigateur, et de Joséphine Balle, ménagère, Raymonde Halgand passa son enfance dans le quartier Sautron à Saint-Nazaire. Après la réussite au brevet d’études primaires supérieures, elle partit comme surveillante au lycée de jeunes filles à Sisteron (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence).

De retour dans sa région natale à la demande de sa mère, elle participa les 27 et 28 juin 1933 à la grande marche contre le chômage, d’une soixantaine de kilomètres, reliant Saint-Nazaire à Nantes. Cette marche rassembla plus d’un millier d’ouvriers et ouvrières de Saint-Nazaire, avec à leur tête, les maires de Saint-Nazaire (François Blancho) et de Trignac ainsi que des responsables syndicaux de l’Union locale CGT de Saint-Nazaire.

Le 16 décembre de la même année, elle entra à la Bourse du travail de Saint-Nazaire comme secrétaire administrative.

Elle s’était mariée le 12 décembre 1949 à Saint-Nazaire (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) avec Georges René Chateau. Le couple eut trois enfants.

A la suite du décès de son mari, intervenu en 1961, Raymonde Chateau fut contrainte de reprendre une activité professionnelle. Elle fut embauchée comme secrétaire à la coopérative de consommation "La Ruche unie".

Elle adhéra rapidement à Force ouvrière et constitua un syndicat FO dans cette coopérative. Elle assuma de nombreuses responsabilités syndicales : représentante du syndicat, délégué du personnel, élue au comité d’entreprise entre 1965 et 1978. Par son action, elle réussit à obtenir la suppression des articles du règlement intérieur de son entreprise qui stipulait que seules les femmes célibataires ou veuves pouvaient y travailler et l’interdiction faite aux femmes de venir travailler en pantalon.

Entre 1971 et 1977, elle siégeait, au titre de FO, au sein de la caisse de prévoyance et d’allocations vieillesse de la Fédération nationale des coopératives de consommation (FNCC).

En 1978, elle prit sa préretraite mais continua à militer activement au sein de son organisation syndicale. Tout en restant secrétaire du syndicat FO de l’Alimentation de Saint-Nazaire, elle se vit confier la trésorerie de l’Union locale FO de cette commune. A l’âge de 80 ans, elle cessa ses fonctions syndicales.

Après avoir été la secrétaire, pendant de nombreuses années, puis la présidente de l’Association des Amis de François Blancho, elle en devint sa présidente d’honneur.

Ses obsèques eurent lieu le 2 novembre 2015 à Saint-Nazaire. Elle avait plus de 100 ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article193100, notice CHATEAU Raymonde [Née HALGAND Raymonde, Alberte] par Louis Botella, Gérard Le Mauff, version mise en ligne le 13 juin 2017, dernière modification le 13 juin 2017.

Par Louis Botella, Gérard Le Mauff

SOURCES : Arch. de l’Union locale FO de Saint-Nazaire. — Yannick Guin in Le mouvement ouvrier nantais, Editions Maspéro, Paris, 1976. — Etudes et documents sur Saint-Nazaire et le mouvement ouvrier de 1920 à 1939, édité en 1983 par l’AREMORS (Association de recherches et d’études du mouvement ouvriers de la région de Saint-Nazaire. — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément