SZARFSZTEJN Szaja ou Proja

Par Bernard Pommaret, Michel Thébault.

Né le 21 juin 1905 à Okuniew (voïvodie de Mazovie, Pologne), mort par pendaison vers le 20 août 1944 à Limoges (Haute-Vienne) ; résistant.

Juif polonais, exerçant la profession de piqueur sur tige, il avait immigré en France en mai 1929. Il fut incorporé au camp de travail (GTE 665) pour travailleurs étrangers juifs créé à Soudeilles (Corrèze) en juin 1941. Ayant été placé dans le cadre d’un contrat agricole au sud de Brive à Larche (Corrèze) chez un boucher, sa femme et sa fille, née en 1939, vinrent s’installer à proximité au village de Saint-Pantaléon-de-Larche. A la fermeture du camp de Soudeilles en décembre 1942, il passa au 651ème GTE. Il déserta et passa à la clandestinité à la fin du mois de février 1943, craignant vraisemblablement une réquisition pour les chantiers de l’organisation Todt ou une déportation en Allemagne. Faisant l’objet de plusieurs avis de recherches, il fut finalement arrêté à Brive (Corrèze) le 13 juin 1944. Transféré à Limoges et incarcéré, il aurait été libéré le 19 août 1944 mais aussitôt repris. Conduit dans les locaux de la SIPO-SD (Gestapo) de Limoges, situés dans une villa à l’angle de l’impasse Tivoli (aujourd’hui impasse Saint-Exupéry) et du cours Gay Lussac, il mourut par pendaison à une date indéterminée, vraisemblablement dès le 19 ou le 20 août (l’acte de décès établi le 25 août indique un décès « paraissant remonter à quelques semaines »). Le corps fut découvert le 25 août enterré dans les sous-sols de la villa (cf. source photographique MRL). Szaja ou Proja (selon l’acte de décès) Szarfsztejn fut inhumé le 28 août 1944 au cimetière municipal de Louyat à Limoges.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article193272, notice SZARFSZTEJN Szaja ou Proja par Bernard Pommaret, Michel Thébault., version mise en ligne le 16 juin 2017, dernière modification le 10 décembre 2020.

Par Bernard Pommaret, Michel Thébault.

SOURCES : Mouny Estrade-Schwarckopf et Paul Estrade Un camp de juifs oubliés, Soudeilles 3ème édition Ed. Les Monédières — Arch. Municipales Limoges 4H142 — Arch. Dép. Haute-Vienne 1081W314 — Musée de la Résistance de Limoges (MRL), archives photographiques, Inv. 016.14.77 — État civil, mairie de Limoges, registre des décès 1944 vol 2 acte n°1899.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément