PETITJEAN Jean

Par Jean-Luc Labbé

Vigneron (ouvrier agricole) né à Issoudun (Indre) en 1834 ; sympathisant socialiste blanquiste en 1883.

En 1883 à Issoudun alors qu’il avait 49 ans et était ouvrier agricole vigneron, Jean Petitjean fut élu membre du comité de quartier de Chinault de la « Ligue démocratique pour la revendication des franchises communales » initiée par Jean-Félix Fénon et les autres militants socialistes blanquistes. La moitié des électeurs de ce quartier d’Issoudun avait participé à cette assemblée citoyenne. L’élection de Jean Petitjean marquait l’entrée en politique de forces sociales autres que les seuls propriétaires.
En 1886, sa femme Marie ne déclarait pas de profession et son fils Jean Albert, 17 ans, se déclarait typographe. Son fils aîné, Cyr (Charles) Petit-Jean, 18 ans, était vigneron comme son père et était marié à Marie Etave âgée 19 ans. En 1901, alors veuf et âgé de 67 ans, Jean Petitjean vivait seul et déclarait toujours la profession de vigneron chez divers patrons. Son domicile jouxtait celui de sa sœur Annette dont le fils François Jabouille, petit propriétaire vigneron, sera un militant socialiste autonome et syndicaliste CGT entre 1904 et 1912.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article193274, notice PETITJEAN Jean par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 20 juin 2017, dernière modification le 16 juin 2017.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Arch. Dép. Indre. – L’Eclaireur du Berry, décembre 1883. – Etat civil et recensement.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément