BOITHIAS Jean-Marie

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 24 septembre 1891 à Pont-de-Pany (Côte-d’Or), hameau de Sainte-Marie-sur-Ouche (Côte-d’Or) ; électricien aux chemins de fer départementaux ; syndicaliste CGT des Transports puis de la Métallurgie de la Côte-d’Or.

Jean-Marie Boithias était le fils de Jean, industriel et de Marie Augustine Berthaut, sans profession.

Il fut incorporé le 1er octobre 1912 au 27e régiment d’infanterie, à Dijon puis aux 5e et 8e régiments du génie. Il embarqua à Marseille le 9 septembre 1913 et fit la campagne du Maroc jusqu’au 11 septembre 1914 où il obtint la médaille coloniale. De retour en France, il fut promu maître ouvrier le 27 mars 1916 et fut démobilisé le 21 août 1919. Il se retira à Izier (Côte-d’Or) et entra le 3 novembre 1919 aux tramways départementaux de la Côte-d’Or comme électricien.

Il fut élu à sa création en avril 1922 secrétaire général du syndicat CGT des ouvriers et employés des chemins de fer départementaux de la Côte d’Or.

Il se retira à Dijon en 1927 et entra comme manœuvre, le 1er novembre 1938, aux Établissements Terrot (cycles et motocycles) à Dijon.

Il s’était marié le 3 août 1921 à Dijon (Côte-d’Or) avec Germaine Beninger, sans profession.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article193410, notice BOITHIAS Jean-Marie par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 8 août 2017, dernière modification le 8 août 2017.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Arch. Dép. Côte-d’Or, 10 M 100. — Arch. Municipales Dijon 7 F 2. — Registres matricules du recrutement militaire, Arch. Dép. Côte-d’Or. .— État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément