CHAMPENIER Marguerite [née AULARD Marguerite]

Par Claude Pennetier

Née le 12 février 1903 à La Charité-sur-Loire (Nièvre), morte le 7 décembre 1982 à Nevers (Nièvre) ; commerçante à Marseilles-les-Aubigny (Cher) ; militante communiste.

Le Patriote, 9 septembre 1945.

Fille de Auguste Aulard, cultivateur, et de Marie Trouzier, ménagère, Marguerite Aulard, employée de magasin, se maria le 8 mai 1923 avec Louis Champenier de Marseilles-les-Aubigny (Cher). Son père, décédé en 1918, était socialiste et, elle-même, avait des sympathies communistes. Ayant rallié les rangs du Parti communiste en 1928, elle anima le Comité des femmes contre la guerre et le fascisme de Marseilles-les-Aubigny et mena, de 1936 à 1938, une active propagande pour l’aide matérielle à la République espagnole. Elle tint avec Louis, le commerce d’alimentation, buvette, fourrage sur les quai du Canal latéral de la Loire. Le lieu était fréquenté par les mariniers qui en firent le lieu de leur syndicat, avait l’aide administrative et les encouragements de Marguerite, très populaire dans ce milieu.
Présente à plusieurs congrès nationaux, à Clamart puis salle Wagram en 1938, elle fit partie de la délégation des femmes anti-fascistes à Verdun, à l’occasion du vingtième anniversaire de l’armistice.

Elle participa très tôt à la Résistance, sollicitée par Maria Rabaté, participant à l’organisation du Front national. Elle vécut après 1943 clandestinement à Paris.

Marguerite Champenier a été nommée au conseil municipal de Nevers à la Libération en septembre 1944. Puis, elle a été élu conseillère municipale en mai 1945 et quatrième adjointe de Nevers.

Son mari, Louis Champenier, résistant, fut tué le 1er juillet 1944 à la bataille de Donzy (Nièvre).

Elle était la mère Roland Champenier, commandant Roland dans la Résistance et qui y laissa sa vie. Sa vie fut dès lors, en partie dédiée à la mémoire de son fils et de ses compagnons.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article19344, notice CHAMPENIER Marguerite [née AULARD Marguerite] par Claude Pennetier, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 27 mai 2021.

Par Claude Pennetier

Le Patriote, 9 septembre 1945.

SOURCES : L’Émancipateur. Archives du syndicat de la Batellerie du Centre détenues par Marguerite Champenier. — Témoignage écrit de Marguerite Champenier. — Rencontre avec Marguerite Champenier à Marseilles-les-Aubigny, 1975. — Pierre Demongeot, Les FTP Cher-Nièvre.. — Note de Michaël Boudard. —État civil en ligne de La Charité-sur-Loire cote 2 Mi EC 577, vue 159.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément