MERIGOT Léonard

Par Bernard Pommaret, Michel Thébault.

Né le 11 novembre 1873 à Peyrilhac (Haute-Vienne), massacré le 11 juin 1944 à Nantiat (Haute-Vienne) ; cultivateur ; victime civile.

Il était le fils de Pierre Mérigot, âgé de 33 ans à sa naissance et de Marie Gaudy âgée de 34 ans, tous deux cultivateurs au hameau de Chauvour , commune de Peyrilhac. Lors de la conscription en 1893, il se déclara lui-même cultivateur et accomplit son service militaire de trois ans au 80ème régiment d’infanterie à Tulle (Corrèze) de novembre 1894 à septembre 1897. Il se maria le 19 avril 1898 à Peyrilhac avec Suzanne Jouandeau. Ils eurent six enfants. Mobilisé en décembre 1914, il fut incorporé au 89ème régiment d’infanterie territorial et fut engagé en Flandres puis en Champagne. Blessé le 23 octobre 1916 au Bois des zouaves dans le secteur de Sillery (Marne) au sud-est de Reims, il dut être amputé d’un doigt. Il reçut la Croix de guerre avec citation. Démobilisé en janvier 1920, ancien combattant de 1914 – 1918, pensionné de guerre, il reprit son activité d’agriculteur à Peyrilhac et Nantiat (Haute-Vienne), deux communes limitrophes de part et d’autre de la nationale 147, Limoges – Poitiers.
Les 11 et 12 juin 1944 la nationale 147 vit le passage d’unités de la division SS Das Reich, qui remontaient du Limousin vers Poitiers, lieu de regroupement de la division avant son départ pour le front de Normandie. Ces unités multiplièrent sur leur trajet les massacres contre les groupes de résistants et contre les civils rencontrés sur leur route. Léonard Mérigot fut abattu le 11 juin 1944, alors qu’il travaillait dans ses champs, sur la commune de Nantiat, en bordure de la route Poitiers – Limoges.
Son nom figure avec celui de son fils Henri, résistant tué à Nontron (Dordogne) le 30 juin 1944, sur le monument aux morts de la commune de Nantiat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article193477, notice MERIGOT Léonard par Bernard Pommaret, Michel Thébault., version mise en ligne le 23 juin 2017, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Bernard Pommaret, Michel Thébault.

SOURCES : Arch. Dép. Haute-Vienne (état civil, registre matricule) — ADIRP 87 —mémorial genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément