GIRAUDON Alfred

Par Bernard Pommaret, Dominique Tantin

Né le 31 décembre 1898 à Abainville (Meuse), mort en action le 10 août 1944 au lieu-dit La Brousse, commune de Droux (Haute-Vienne) ; résistant du maquis AS « Toulon ».

Le 10 août, le commandant du camp AS-Toulon, Buteux, pseudo Cambrai, avait demandé à Alfred Giraudon de prendre la tête d’une patrouille pour chercher des renseignements en direction de La Brousse, patrouille à laquelle se joignit dans des circonstances encore mal connues Edmond Meslet, commandant du maquis AS Bayeux. La traction avant remontait après La Brousse sur la 151 bis (aujourd’hui la RN 145), à environ deux kilomètres de la Croix-du-Curé en direction de Bellac. Vers 18 heures, les résistants tombèrent dans une embuscade tendue par les Allemands. Alfred Giraudon fut abattu sur place avec ses quatre compagnons. Le lendemain, les cinq corps furent emmenés à la morgue de Bellac.
Alfred Giraudon obtint la mention Mort pour la France. Son nom est inscrit sur la stèle commémorative de La Brousse, sur celle de la Croix-des-Martyrs (Droux) avec ceux des victimes du massacre du 8 juillet 1944, ainsi qu’à Avermes (Allier) sur le monument aux Morts et sur une plaque commémorative.

Voir
Droux, La Brousse (10 août 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article193565, notice GIRAUDON Alfred par Bernard Pommaret, Dominique Tantin, version mise en ligne le 29 juin 2017, dernière modification le 7 septembre 2017.

Par Bernard Pommaret, Dominique Tantin

SOURCES : [SHD GR 16 P 258273]. — SHD Caen AC 21P 195275. — Bulletin n° 36 de l’association des Amis du Musée de la Résistance de Limoges, 1996 — MémorialGenWeb

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément