CHAMPLET Gustave

Par Maurice Moissonnier

Né le 6 mai 1916 ; ouvrier métallurgiste lyonnais ; syndicaliste CGT du Rhône.

Gustave Champlet adhéra à la CGTU et devint en 1935 trésorier du syndicat unitaire de la Métallurgie. La même année, en novembre, il adhérait au Parti communiste où il prit rapidement des responsabilités. Après la réunification syndicale, il devint délégué CGT à l’usine Berliet où il travaillait et, jusqu’en 1939, fut secrétaire d’une cellule de quartier et secrétaire adjoint de la section de Bron.
Après la guerre 1939-1940, Gustave Champlet trouva du travail à l’usine Bronzavia où il fut arrêté en octobre 1942. Interné à Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn), il fut libéré le 3 février 1943. Il reprit contact avec la Résistance et passa dans la clandestinité. En mai 1944, il était en Ardèche, commandant adjoint d’une compagnie FTPF. Il continua la guerre jusqu’en 1945 dans le 4e RTM et reprit une activité militante chez Berliet où il fut secrétaire du syndicat CGT à l’atelier CD4 et délégué du personnel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article19357, notice CHAMPLET Gustave par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par Maurice Moissonnier

SOURCE : Exploitation d’un questionnaire biographique.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément