BLANC Louis [FO Nucléaire]

Par Louis Botella

Né le 9 avril 1929 à Brassac-les-Mines (Puy-de-Dôme), mort le 10 août 2020 ; syndicaliste Force ouvrière (FO) de l’Essonne ; secrétaire général de l’Union nationale des syndicats de l’énergie nucléaire ; résistant ; militant socialiste SFIO et de la Ligue des droits de l’Homme.

Notices et portraits des membres du Conseil économique et social, février 1985.

Louis Blanc et son père prirent part à la libération de Limoges. Syndiqué à la CGT aux Ets Rouchaud-Lamassiaude (métallurgie) depuis 1946 et militant des Jeunesses socialistes SFIO, il contribua localement, en décembre 1947, à la création de FO.

En 1955, il était le secrétaire du syndicat FO de la Régie automobile Renault, il fut licencié par son employeur en 1960.

Au plan politique, il fut, en 1956, candidat sur la liste de la SFIO dont Albert Gazier , futur ministre du Travail du gouvernement Guy Mollet, était le chef de file.

Louis Blanc, travaillant au CEA (Commissariat à l’énergie atomique) à Saclay depuis 1962, représenta le syndicat FO du CEA à Saclay au congrès confédéral FO de 1966. Il vota contre le rapport d’activité présenté par le bureau confédéral. Il en fit de même lors du congrès confédéral suivant en 1969.

Il fut élu, les 3 et 4 décembre 1966, secrétaire national du Syndicat national FO de l’Energie nucléaire (SNEN, ex-Syndicat FO du personnel du CEA).

En novembre 1970 à Dijon, il fut élu premier secrétaire du SNEN en remplacement de Jean Mailhat.

Le SNEN ayant refusé - comme le Syndicat national FO de Kodak-Pathé - la mise en place de nouvelles structures au sein de la Fédération FO de la Chimie, alors dirigée par Maurice Labi, - fut exclu de cette fédération le 31 décembre 1971.

Lors de scission qui frappa cette fédération - une partie importante de celle-ci rejoignant la CFDT avec Maurice Labi - Louis Blanc resta fidèle à FO. En février 1972, il fut élu secrétaire général adjoint de la Fédéchimie FO. En avril 1983, il occupait toujours cette fonction.

En 1975, le SNEN se transforma en Union nationale des syndicats de l’Energie nucléaire, de la recherche et des industries connexes (UNSENRIC) ; Louis Blanc en était toujours le premier secrétaire ou le secrétaire général.

Il était également le président de la section de Massy de la Ligue des droits de l’Homme.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article193628, notice BLANC Louis [FO Nucléaire] par Louis Botella, version mise en ligne le 3 juillet 2017, dernière modification le 13 juin 2021.

Par Louis Botella

Notices et portraits des membres du Conseil économique et social, février 1985.

SOURCES : Comptes rendus des congrès confédéraux FO de 1966 et de 1969. — Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 9 février 1972, 28 mai 1975, 9 avril 1980, 20 avril 1983. — Arch. de la Fédération FO de la Chimie, informations transmises en avril 2012 et janvier 2017 par Michel Decayeux*, ancien secrétaire général. — Site Internet de l’UNSENRIC.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément