CHEVALIER Alice, Appoline

Par Alain Dalançon

Née le 31 août 1903 à Paris (XVIIe arr.), morte le 27 mai 1980 à Saint-Germain-en-Laye (Seine-et-Oise/Yvelines) ; professeure agrégée des lettres à Versailles (Seine-et-oise/Yvelines) puis Paris, membre suppléante du CESD.

Fille d’Alexandre Chevalier, représentant de commerce, et d’Alice Barbieri, sans profession, Alice Chevalier obtint le baccalauréat littéraire en 1921, puis intégra l’École normale supérieure de jeunes filles de Sèvres (section lettres) en 1923. Elle fut reçue (5e sur 14) à l’agrégation féminine des lettres en 1926.

Elle commença sa carrière d’enseignante au lycée de jeunes filles d’Auxerre (Yonne) de 1926 à 1933, avant d’intégrer le cadre parisien au lycée Jules Ferry à Paris où elle obtint la distinction d’officier d’académie en 1939.

En 1943, elle fut mutée à titre provisoire au lycée de jeunes filles de Versailles pour enseigner le latin et le grec en première supérieure, nomination confirmée en lettres supérieures à la rentrée 1946.

Alice Chevalier fut élue membre suppléante du Conseil de l’enseignement du second degré aux premières élections en juin 1946, sur la liste du Syndicat national de l’enseignement secondaire et de l’Association des professeurs de lettres « Franco-ancienne » dont elle était une des responsables. Considérée unanimement comme un professeur de « premier ordre », c’est elle qui prononça le discours à la distribution des prix au Concours général dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne et, selon la coutume, elle reçut la Légion d’honneur.

Elle ne fut cependant pas réélue aux élections suivantes au CESD en 1950.

En 1953, quand fut créée la classe de première supérieure au lycée Fénelon à Paris, elle vint y compléter son service en latin, avant d’être mutée dans cette classe préparatoire en 1957, pour enseigner à temps complet les langues anciennes.

Elle prit sa retraite en 1968 et était présidente de l’Association des élèves et anciennes élèves de l’ENS de jeunes filles. Elle fut inhumée au cimetière parisien de La Chapelle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article193857, notice CHEVALIER Alice, Appoline par Alain Dalançon, version mise en ligne le 18 juillet 2017, dernière modification le 19 janvier 2019.

Par Alain Dalançon

SOURCES : Arch. Nat. AJ/16.9080, F17 28867. — Arch. IRHSES (dont Le Conseil supérieur de l’Education nationale et les conseils d’enseignement, Imp. nationale, 1946, p. 72). — JO, lois et décrets, 14 juillet 1939. — Maurice Lacroix, « La société Franco-ancienne et la défense des études classiques », Bulletin de l’association Guillaume Budé, 1947/1, p. 72-74. — Archicube, n° 17 bis, spécial, février 2015. — Le Monde diplomatique, mai 1980. — Notes de Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément