ERVAY Lucien, Alexis

Par Jean-Luc Labbé

Né le 12 octobre 1886 et mort à la guerre à Verdun le 20 juin 1916 à Verdun ; ouvrier dans une fabrique de brosses en 1906 ; syndicaliste CGT, antimilitariste et comédien amateur en 1907.

Fils de Jean Théophile Ervay (bourrelier de 42 ans) et de Clémence Rouet (ouvrière mécanicienne de 28 ans, qui sera décorée en janvier 1910 de la médaille d’honneur, ouvrière dans la maison Hallimbourg et Akar) domiciliés rue Dauphine à Issoudun, Lucien Ervay domicilié rue de Saragosse fit l’objet d’une fiche individuelle de police en 1907 : « … a fait partie de la section antimilitariste dissoute en 1906. A chanté au théâtre des chansons au cours de spectacles révolutionnaires organisés et exécutés par les frères Denis, antimilitaristes » (voir Denis Henri). Cette section antimilitariste, dont Louis Chuat était l’un des principaux militants, était l’organisation locale de l’Association Internationale antimilitariste des Travailleurs. Ce groupe local anarcho-syndicaliste, adhérent à la Bourse du travail CGT en 1905, fut remplacé en 1906 par un groupe intitulé « Jeunesse syndicaliste », proche politiquement du PSU.
Il fut incorporé au 3° régiment des Zouaves (Constantine). Soldat de 2°classe le 11 octobre 1907, il fut nommé caporal le 1er novembre 1908. Il a effectué la campagne d’Algérie (10 octobre 1908 au 24 septembre 1909) et passé en disponibilité 1er novembre 1908 avec le certificat de "bonne conduite". Il reçut la médaille du Maroc "Haut Guir" du 1er sept 1909).
Mobilisé le 9 aout 1914, sergent le 7 avril 1915, il appartint au 39° régiment d’infanterie. Son livret militaire indique : "Blessé le 15 mai 1915 par un éclat d’obus à la joue gauche, sous officier très brave et très courageux au front depuis le début de la campagne. a maintenu sa demi section sous un bombardement intense et l’a porté en avant pendant le combat de nuit du 13 juin 1916". Lucien Heray fut tué le 20 juillet 1916 devant Verdun puis enterré au cimetière militaire de Bras-sur-Meuse , tombe N° 4148.
Il s’était marié à Albertine Mercier le 31 décembre 1910.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article193876, notice ERVAY Lucien, Alexis par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 20 juillet 2017, dernière modification le 7 décembre 2020.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Arch. Dép. Indre. — JO du 18 janv. 1910. — Notes de Jean-Michel Ervay, son petit-fils.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément