IMHOLZ Philippe

Par Jean-Luc Labbé

Né le 25 août 1880 à Villedieu-sur-Indre (Indre) ; ouvrier de la porcelaine ; syndicaliste CGT à Villedieu en 1907

Lors du recensement 1901, Philippe Imholz alors âgé de 20 ans se déclarait ouvrier porcelainier chez Noublanche (Groupe industriel) et habitait Route Nationale avec son grand-père maternel François Charlot (72 ans). La maison abritait également ses deux tantes, Marie Charlot (38 ans, ouvrière chemisière chez Rousseau) et Solange Rousseau (34 ans, ouvrière chemisière chez Rousseau). Le père de Philippe, Joseph Imholtz, était alors domicilié à Paris où il exerçait la profession de professeur de cuisine avec sa femme Julie Charlot.
Philippe Imholz participa à la grève des ouvriers porcelainiers de Villedieu en 1903 et était syndiqué CGT ; le Syndicat des porcelainiers et parties similaires de Villedieu avait été créé en cette même année 1903. En 1907, Philippe Imholz devint trésorier syndical mais le syndicat n’eut plus d’activité avérée dès l’année suivante.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article193922, notice IMHOLZ Philippe par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 22 juillet 2017, dernière modification le 17 décembre 2017.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Arch. Dép. Indre. – Notes d’état civil P. Guny.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément