CHANVRIN Alexandre

Par René Gaudy

Né le 17 septembre 1900 à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), mort en déportation le 15 avril 1944 à Buchenwald ; électricien ; militant syndicaliste.

Conducteur de pont roulant à la centrale électrique de Chantenay (Loire-Inférieure), appartenant à la Société nantaise d’électricité, Alexandre Chanvrin fut élu secrétaire du syndicat CGT le 18 juin 1931, après la disparition brutale du secrétaire en titre, Baptiste Favreau*.
Élu au comité de la Fédération CGT de l’éclairage au XIIe congrès (1932), réélu aux XIIIe (1934), XIVe (1936) et XVe (1937), il fut délégué aux congrès confédéraux de 1936 et 1938 où il défendit des positions anticommunistes puis munichoises.
Le 5 novembre 1939, lors d’une séance du comité fédéral, il vota la motion Clément Delsol-Gabriel Borie pour l’exclusion des communistes de la direction et fut signalé présent aux séances du comité de la Fédération « légale » du 9 mai 1942 et 3 mai 1943.
Il fut déporté le 14 décembre 1943 à Buchenwald où il mourut.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article19394, notice CHANVRIN Alexandre par René Gaudy, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 10 septembre 2013.

Par René Gaudy

SOURCES : Arch. FNE-CGT. — Arch. syndicat CGT-EDF de Nantes. — B. Weiss, La Fédération légale de l’éclairage CGT (1936-1944), mémoire de maîtrise, Paris VII, 1995 — Notes de Jean-Pierre Besse.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément