CHAPARD Janine, Bénédicte [épouse GAVAT]

Par Alain Dalançon, Pierre Pétremann

Née le 9 août 1934 à Saint-Chamond (Loire) ; professeure ; militante syndicaliste « Unité et Action » du SNES , secrétaire du S3 de Lyon (1967-1973), membre du bureau national (1966-1971) et du secrétariat national (1968-1971).

Janine Chapard
Janine Chapard
Présidente de séance au congrès SNES de Villeurbanne en 1968 (coll. IRHSES)

Fille unique d’un père agent d’assurances, franc-maçon, et d’une mère sans profession, Janine Chapard reçut une éducation laïque (bien que baptisée à l’âge de sept ans) et fit ses études secondaires au collège de Saint-Chamond puis au lycée Claude Fauriel de Saint-Étienne. Elle poursuivit des études supérieures d’anglais à la faculté des lettres de Lyon à partir de 1954 et y obtint successivement la licence et un diplôme d’études supérieures. Durant cette période, elle participa aux activités de la Fédération des œuvres laïques et des Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation actives. Elle fut reçue au concours du certificat d’aptitude à l’enseignement de second degré en 1959 et effectua son stage au centre pédagogique régional d’Aix-Marseille en 1959-60.

Janine Chapard exerça comme professeure certifiée au lycée de Trévoux (Ain) de 1960 à 1964, puis fut mutée au lycée Récamier de Lyon (Rhône) où elle fit toute sa carrière, hormis un détachement de deux années (1978-1980) à l’École normale nationale d’apprentissage de Lyon. Elle participa aux activités de la mission académique de formation des professeurs de l’Éducation nationale dans les années 1980-1990 pour la préparation aux concours, fut animatrice au centre régional de documentation pédagogique de Lyon et coauteur d’un manuel édité par ce CRDP. Elle prit sa retraite en 1994 après avoir été promue au grade d’agrégée en 1992.

Janine Chapard avait épousé le 24 octobre 1979 à Caluire-et-Cuire (Rhône), Claude Gavat, professeur d’école normale, responsable de la MAFPEN, ancien militant U&A communiste du SNES, associé à la fin des années 1960 et au début des années 1970 au secteur international du secrétariat national dirigé par François Blanchard et secrétaire de la section départementale du Rhône de la FEN de 1962 à 1969. Elle adopta les deux enfants que son mari avait d’un premier mariage.

Syndiquée au Syndicat national de l’enseignement secondaire dès le CPR, Janine Chapard fut secrétaire du S1 (section locale) du lycée de Trévoux, puis secrétaire de la section départementale (S2) du Rhône (1961-1967) et membre de la commission administrative académique de Lyon quand Huguette Bouchardeau en était secrétaire académique (liste B, Unité et Action). À cette époque, les secrétaires des trois S2 de l’académie étaient des femmes militantes U&A (Suzanne Boursière dans la Loire et Danielle Cléau dans l’Ain).

Après la fusion du SNES et du SNET en 1966, et le départ volontaire d’Huguette Bouchardeau du secrétariat académique du nouveau SNES en 1967, Janine Chapard lui succéda avec Ruban puis Perrenot (pour l’ex-SNET) comme adjoints, à la tête d’une équipe qui pratiqua d’abord la cogestion avec les militants autonomes de la liste A. Elle conserva cette responsabilité jusqu’en 1973, Georges Ferrand lui succédant. Elle était alors une des rares femmes secrétaires académiques.

Janine Chapard, élue membre de la commission administrative nationale (liste B) dès 1964, fut réélue en 1966 aux élections propres au SNES (classique et moderne) et entra au bureau national du nouveau SNES. En 1967, lorsque le courant U&A devint majoritaire lors des premières élections au collège unique de la CA nationale, elle fut une des rares femmes à être élue titulaire au bureau national. Dans la direction exécutive, elle fut chargée de suivre les stagiaires de CPR et élèves d’IPES et de rédiger la rubrique « vie économique et sociale » de L’Université syndicaliste  ; elle apporta également son concours dans les réunions internationales du SNES et de la Fédération internationale des professeurs de l’enseignement secondaire officiel, notamment en tant qu’interprète ; elle siégea également au titre du SNES à la CA de la FEN. Elle fut chargée de présider une commission de la CA du SNES à la fin de l’année 1967 concernant un article de l’Humanité mettant en cause un militant École émancipée du SNI lors d’une grève à la Rhodiaceta, commission qui conclut que « le problème posé ne se situait pas sur le terrain syndical ». Son S3 accueillit le premier congrès national d’études du SNES en avril 1968 à Villeurbanne. En mai 1968, la CA de son S3 fut une des premières à demander - dès le 9 mai - que le SNES s’engage dans la grève même si la FEN ne le décidait pas.

Après les événements de 1968, Janine Chapard continua à siéger au Bureau national et au secrétariat national jusqu’à la fin du mandat, en 1971, d’André Drubay avec lequel elle entretenait de l’amitié.

Adhérente du Parti socialiste unifié (PSU) pendant une brève période en 1957-1958, elle adhéra au Parti communiste français en février 1968, en resta membre jusqu’en 1980 mais n’y exerça jamais aucune responsabilité.

Après leur retraite, Janine Gavat et son mari vivaient le plus souvent à Montpasey (Savoie) où ils participaient à la vie associative et culturelle locale. Élue au conseil municipal de cette commune en 2001, elle en était adjointe au maire.

Au congrès du SNES de Grenoble, en 2016, à l’occasion du 50e anniversaire de la naissance du nouveau syndicat, elle fut conviée à témoigner, avec François Blanchard, en tant que derniers survivants de la direction nationale de cette époque.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article19395, notice CHAPARD Janine, Bénédicte [épouse GAVAT] par Alain Dalançon, Pierre Pétremann, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 16 janvier 2018.

Par Alain Dalançon, Pierre Pétremann

Janine Chapard
Janine Chapard
Présidente de séance au congrès SNES de Villeurbanne en 1968 (coll. IRHSES)

SOURCES : Arch. IRHSES (Congrès Snes, CA, secrétariat, S3 de Lyon, L’Université syndicaliste). — Renseignements fournis par l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément