SEYVET Élie

Par Robert Serre, Jean-Luc Marquer

Né le 23 juin 1905 à Bourg-de-Péage (Drôme), massacré le 22 juin 1944 à Romans-sur-Isère (Drôme) ; ouvrier en chaussures ; victime civile.

Élie Seyvet était le fils de Toussaint, Charles Seyvet, boisselier, et de Louise, Marie Collod, son épouse.
Il naquit au domicile de ses parents 227 Grand’rue à Bourg-de-Péage (Drôme).
Il épousa Marthe, Rose Berruyer le 22 décembre 1928 à Bourg-de-Péage.
En 1944, il était ouvrier en chaussures.
Élie Seyvet fut abattu le 22 juin 1944, rue Pavigne ou passage Lassara, à Romans-sur-Isère (Drôme) en tentant de franchir un barrage allemand.
Il obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur la plaque commémorative apposée dans l’escalier d’honneur de l’hôtel-de-ville de Romans-sur-Isère.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article193958, notice SEYVET Élie par Robert Serre, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 23 juillet 2017, dernière modification le 29 novembre 2022.

Par Robert Serre, Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 398839 (nc). — Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 398839 (nc).—Arch. Dép. Rhône, 3808 W 358. — Liste Tara. — Pons, op. cit. p. 274. — Lap, op. cit. 175.— Mémoire des Hommes (victimes civiles).— Mémorial GenWeb. — État civil, acte de naissance n°49.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément