MERCIER Charles, Eugène

Par Jean-Luc Labbé

Né le 26 juillet 1878 et décédé en novembre 1905 à Issoudun (Indre) ; ouvrier mégissier ; syndicaliste CGT ; coopérateur à Issoudun.

Décédé en 1905 alors qu’il n’avait que 27 ans, Charles Mercier faisait partie du syndicat CGT des cuirs et peaux, de la section antimilitariste et de la société de secours mutuels. « La solidarité », coopérative de consommation dont il faisait également partie, avait envoyé une délégation à ses obsèques civiles. Charles Mercier était aussi administrateur du projet de mégisserie coopérative « LA MEGISSERIE DU BERRY ».
Paul Meunier, secrétaire du syndicat des cuirs et peaux et de la bourse du travail fit son éloge funèbre lors de ses obsèques en novembre 1905 : « Dans toutes ces sociétés, Mercier a toujours fait son devoir, il était de ceux qui comprenait que la solidarité n’est pas un vain mot, partout et toujours, il n’a jamais dérogé à ce principe de « tous pour un, un pour tous ». Il comprenait que sans l’organisation, l’ouvrier ne peut rien et que s’il veut son affranchissement intégral, il faut qu’il soit groupé...que son nom puisse-t-il être cité en exemple aux jeunes qui viendront derrière nous ».
Charles Mercier était né au domicile familial de la rue de l’Hospice d’un père ouvrier journalier de 26 ans et d’une mère ouvrière brossière de 23 ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article193960, notice MERCIER Charles, Eugène par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 3 août 2017, dernière modification le 23 juillet 2017.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Le Parti Socialiste, 11 novembre 1905. – Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément