MARTINET Arthur

Par Jean-Luc Labbé

Marchand de vin ; Franc-maçon ; conseiller municipal radical puis socialiste (P.O.S.R.) de Châteauroux (Indre) (1885).

En mars 1870 était créée la loge maçonnique L’Etoile du Centre à Châteauroux dont l’un des principaux fondateurs fut Joseph Patureau-Francoeur, le fils de Jean Patureau-Francoeur. Martinet en fut membre très tôt et en devint le président en 1876. Négociant en vins et spiritueux, il entra au conseil municipal de Châteauroux en 1882 avec le maire radical, Louis Patureau, neveu de Joseph Patureau-Francoeur. Lorsqu’en 1885 se créa à la première organisation socialiste de la troisième République à Châteauroux, L’Union des travailleurs des villes et des champs, il en fut le trésorier et son entrepôt de vins du 6 rue Guimon Latouche servit de siège social et de lieu de réunion. Avec [Eugène Ameuille 189664], lui aussi ancien conseiller municipal, il fut candidat du Parti ouvrier socialiste révolutionnaire (POSR) aux élections du conseil d’arrondissement de fin juillet 1886. Arthur Martinet fut également en 1889 avec Edmond Augras l’un des fondateurs de la Société des Gâs du Berry.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article194034, notice MARTINET Arthur par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 25 juillet 2017, dernière modification le 25 juillet 2017.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Arch. Dép. Indre. – R. Durandeau, Histoire des Francs-maçons en Berry, Souny 1990. Journal Le Progrès de l’Indre.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément