PILOCHÉRY Léon, Henri

Par Jean-Luc Labbé

Né le 21 janvier 1849 et mort le 18 août 1893 à Châteauroux (Indre) ; ouvrier maçon et poseur de lignes ; démocrate socialiste à Châteauroux pendant la Commune ; condamné à une peine de prison le 28 mai 1871.

Dans un rapport daté du 20 juillet 1871, le commissaire de police de Châteauroux citait Pilochéry (fils) et Bataille : Avec plusieurs autres "moins circonspects que leur chefs", ils avaient tenté de manifester à Châteauroux en criant "Vive la Commune", pendant la période insurrectionnelle.
Le maçon célibataire Léon Pilochéry, alors âgé de 21 ans, était le fils du bûcheron (scieur de long) Joseph Pilochéry et de Françoise Mégret. Léon Pilochery était également le beau-frère d’Henri Bataille.
Les deux beaux-frères furent emprisonnés à Châteauroux le 19 mai 1871 et comparurent devant le juge une semaine plus tard. Inculpés pour insultes et outrages au commissaire de police (Henri Bataille aurait dit : "Je vous emm..., vous commissaire de police en chef, vous n’êtes que de la canaille"). Henri Bataille fut condamné à 20 jours de prison et Léon Pilochéry à 8 jours (pour avoir appuyé les propos de Bataille) ainsi qu’au paiement des frais de justice (19,90 Francs).
Léon Pilochery, maçon en 1871, fut ensuite poseur de lignes télégraphiques et était le frère de Eugène Pilochery dont le fils Albert Pilochéry sera un des principaux animateurs du mouvement ouvrier du département de l’Indre à partir de 1910.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article194079, notice PILOCHÉRY Léon, Henri par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 26 juillet 2017, dernière modification le 13 janvier 2021.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Arch. Dép. Indre, M2633 et 3U art.659. — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément