THOMAS Lucien

Par Bernard Pommaret, Michel Thébault.

Né le 26 juin 1914 à Nantiat (Haute-Vienne), exécuté sommairement le 8 juin 1944 à Couzeix (Haute-Vienne) ; manœuvre SNCF ; résistant FTPF.

Il était le fils de Martial Thomas cultivateur à Nantiat, et de Marie Jeanne Jeanteau, âgée de 22 ans à sa naissance, cultivatrice. Marié et père de deux enfants en 1944, il était employé comme manœuvre auxiliaire au service de la SNCF.
Il s’engagea dans la Résistance le 1er mars 1943 au sein des FTPF de la Haute-Vienne et devint avec le titre de capitaine dans la Résistance, le commandant de la 2412ème compagnie FTPF.
Dénoncé par un milicien, il fut arrêté par des agents français de la SIPO-SD le 8 juin 1944 vers 17 heures, sur la commune de Couzeix(Haute-Vienne) alors qu’il partait en mission pour Brive et Lyon. Il fut immédiatement exécuté sommairement, au lieu-dit Lessines sur la même commune de Couzeix, au nord de Limoges.
Le milicien auteur de la dénonciation fut peu après abattu par la Résistance dans l’autorail où il circulait (l’autorail fut arrêté par le maquis en pleine voie pour permettre l’exécution).
Lucien Thomas obtint la mention mort pour la France. Il est inhumé à Saint-Jouvent (Haute-Vienne) et son nom figure sur le monument aux morts de cette commune. Il figure également sur la plaque commémorative SNCF en gare de Limoges-Bénédictins ainsi que sur le monument commémoratif du Jardin d’Orsay à Limoges.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article194266, notice THOMAS Lucien par Bernard Pommaret, Michel Thébault., version mise en ligne le 31 juillet 2017, dernière modification le 29 avril 2021.

Par Bernard Pommaret, Michel Thébault.

SOURCES : IR 1208 05281 — ADIRP 87 — Le Populaire du Centre – 29/03/45 et 05/05/45 ; La Liberté du Centre – 29/03/45 — Dossier CVR 87 (CVR 9109) — ODAC 87 — SHD GR 16 P 569701 — SHD Caen AC 21 P 163464 — Mémoire des Hommes — Mémorial genweb — Photographie de la plaque SNCF.

Version imprimable Signaler un complément