SABARLY Pierre

Par Jean-Luc Labbé

Né le 11 novembre 1886 à Issoudun (Indre), tué le 13 novembre 1914 à Amiens (Somme) ; ouvrier mégissier ; syndicaliste révolutionnaire à Issoudun (Indre) en 1907

Fils de Pierre Sabarly (ouvrier parcheminier de 35 ans) et d’Euphrasie Depréter (ouvrière brossière de 28 ans en 1886), domiciliés rue du Bât-le-Tan, le jeune Pierre Sabarly était en 1906 un militant de la section antimilitariste de la Bourse du travail CGT. A ce titre il fit l’objet d’une fiche individuelle de police fin 1907 pour avoir « chanté au théâtre des chansons au cours de spectacles révolutionnaires organisés et exécutés par les frères DENIS, antimilitaristes ».
Cette « section antimilitariste » était l’organisation locale, à Issoudun, de l’Association Internationale Antimilitariste des Travailleurs en lien avec Auguste Delalé, militant syndicaliste révolutionnaire et responsable national du syndicat CGT des cuirs et peaux. Le jeune Pierre Sabarly, ouvrier mégissier, était également syndiqué à la CGT et côtoyait donc Paul Meunier, tant qu’au syndicat qu’à la Bourse du travail.
Sabarly Louis et Charles (frères ou cousins de Pierre Sabarly ?), étaient des militants CGT des cuirs et peaux en 1920 à Issoudun.
Pierre Sabarly fut tué au combat le 13 novembre 1914 à Amiens (Somme). Il avait été incorporé en tant que soldat en août 1914 dans le 39e régiment d’infanterie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article194289, notice SABARLY Pierre par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 31 juillet 2017, dernière modification le 25 janvier 2018.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Arch. Dép. Indre. – Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément