MORVAN Adrien

Par Dominique Tantin, Bernard Pommaret

Né le 11 novembre 1925 à Saint-Gilles-les-Forêts (Haute-Vienne), exécuté sommairement le 23 juillet 1944 à Eymoutiers (Haute-Vienne) ; cultivateur ; résistant FTPF.

Adrien Morvan était le fils de Pierre Marie et de Marie-Louise née Chassagne. Si une source indique qu’il était domicilié 15, rue Darnet à Limoges (Haute-Vienne), il paraît plus logique, étant donné sa profession et son engagement, d’accorder crédit à celle qui mentionne Sussac comme lieu de résidence, au cœur d’une zone de maquis.
Il rejoignit les maquisards FTPF à une date indéterminée. Membre du groupe de combat d’Eymoutiers, il fut blessé, capturé puis achevé par les Allemands avec six de ses camarades à La Condamine, commune d’Eymoutiers, au cours d’un affrontement avec les troupes allemandes.
Il obtint la mention « Mort pour la France ». Son nom est inscrit à Eymoutiers sur la plaque commémorative 1939-1945 apposée sur un pilier de la halle et sur la stèle érigée à la Condamine, Route de Domps, portant l’inscription : « Aux héros de la libération de la France tués en combat contre les Allemands à la Condamine le 23 Juillet 1944. »



Voir Eymoutiers, La Condamine, (23 juillet 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article194316, notice MORVAN Adrien par Dominique Tantin, Bernard Pommaret, version mise en ligne le 1er août 2017, dernière modification le 29 avril 2021.

Par Dominique Tantin, Bernard Pommaret

SOURCES : SHD-AVCC Caen AC 21 P 98067. — AM4H36-142. — MémorialGenWeb. — Mémoire des hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément