TILLIER Henri

Par Jean-Luc Labbé

Né à Issoudun le 7 décembre 1884 ; ouvrier mégissier ; syndicaliste antimilitariste à Issoudun (Indre) en 1906.

Fils d’Etienne Tillier (vigneron-ouvrier agricole né vers 1852) et de Juliette (ouvrière brossière née vers 1854), Henri Tillier fit l’objet d’une fiche individuelle de police en 1907 : « … membre de la Bourse du travail, a fait partie de la section antimilitariste dissoute en 1906 ». Le jeune ouvrier mégissier faisait partie d’un groupe d’une vingtaine de jeunes syndicalistes révolutionnaires, groupe adhérent à la CGT et section locale de l’Association Internationale Antimilitariste des Travailleurs (AIAT) qui avait été créée à Issoudun en 1905 à l’initiative d’Auguste Delalé. Le groupe organisait des conférences mais aussi des spectacles de théâtre social avec Henri DENIS.
Henri Tillier se maria avec Jeanne ADAM (fille du vigneron déolois Etienne ADAM) à Déols le 18 juillet 1910. Le vigneron issoldunois Jules ABRIOUX, cousin de 28 ans, avait été le témoin de sa naissance en 1884 (patronymes qui se retrouvent dans l’histoire départementale du mouvement ouvrier sans liens familiaux clairement établis).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article194758, notice TILLIER Henri par Jean-Luc Labbé, version mise en ligne le 24 août 2017, dernière modification le 24 août 2017.

Par Jean-Luc Labbé

SOURCES : Arch. Dép. Indre. – Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément