FRITZ Jean-Marie, Pierre, Charles

Né le 20 décembre 1930 à Farafangana (Madagascar) ; tué le 12 juin 1944 à Salles-sous-Bois (Drôme) ; victime civile.

Garçon de 14 ans, originaire de La Seyne (Var), fils d’un militaire décédé et d’une mère Réunionnaise, Jean Fritz était réfugié à Taulignan chez les Tardieu à l’Hermittage.Victime civile, il fut tué à Salles-sous-Bois lors du combat avec les Allemands le 12 juin 1944 alors qu’il essayait de se dissimuler dans un arbre. On écrit aussi qu’il fut abattu dans un arbre alors qu’"il ramassait des feuilles de mûrier pour nourrir les vers à soie de l’école".
Son nom figure sur le Monument aux morts Taulignan et fut donné à un chemin de La Seyne en 1953.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article194867, notice FRITZ Jean-Marie, Pierre, Charles, version mise en ligne le 26 avril 2018, dernière modification le 7 septembre 2020.

SOURCE : Archives départementales de la Drôme, 132 J 1 et 2. — Arch. Dép. Rhône, 2808 W 385. — sites internet la seyne, perso.wanadoo.fr. et taulignan39-45. ⎯ Patrick Martin, La Résistance dans le département de la Drôme, 1940-1944, thèse Université Paris IV Sorbonne, 2001, base de données noms.. PAF 256. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991. 153. — Valréas 41. Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987 278. — notes Jean-Marie Guillon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément