FAURE André, Émile

Par Robert Serre, Jean-Luc Marquer

Né le 11 avril 1924 à Rochechinard (Drôme), sommairement exécuté le 23 juillet 1944 à Gresse, (aujourd’hui, Gresse-en-Vercors, Isère) ; cultivateur ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’Intérieur et interné résistant (D.I.R.)

André, Émile Faure était le fils de François, Félicien, cultivateur, et de Marie Grimaud, sans profession, son épouse.
C’était le frère de René Faure.
Célibataire, il était cultivateur à Saint-Agnan-en-Vercors (Drôme).
Les deux frères s’engagèrent dans la Résistance et rejoignirent les rangs de la compagnie Philippe, qui relevait du secteur 8 de l’AS-Isère.
Leurs services sont homologués à partir du 11 juillet 1944.
Fait prisonnier par les Allemands lors du combat du Pas de la Ville-Grand Veymont, sur la commune de Gresse, (aujourd’hui, Gresse-en-Vercors, Isère), André Faure fut sommairement exécuté le 23 juillet 1944. Son frère René mourut au combat le même jour au même endroit.
Il obtint la mention "Mort pour la France", fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur et interné résistant (D.I.R.).
Il fut enterré au cimetière de Saint-Agnan-en-Vercors.
Son nom figure sur une plaque apposée au Pas de la Ville à Gresse-en-Vercors, sur une stèle érigée à Gresse-en-Vercors et sur le monument aux morts de Saint-Agnan-en-Vercors.


Voir : Gresse


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article194890, notice FAURE André, Émile par Robert Serre, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 11 septembre 2017, dernière modification le 31 mai 2021.

Par Robert Serre, Jean-Luc Marquer

SOURCES : SHD Vincennes, GR 19 P 38/16 ; GR 16 P 217625 (à consulter) — AVCC Caen, AC 21 P 182464 et AC 21 P 643898 (à consulter) — Archives départementales de la Drôme, 132 J 2. — Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux ADD.. — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987 275. — Monument aux morts St-Agnan. — Le Pionnier du Vercors, n° 45 de janvier 1984. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément