LANGLOIS d’ESTAINTOT Jacques

Né le 14 novembre 1924 à Heugleville-sur-Scie (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) , exécuté sommairement le 10 juin 1944 à Marcilly-en-Villette (Loiret) ; étudiant ; résistant.

Fils d’Albert Léon Marie Robert, vicomte D’Estaintot et de Elisabeth Camusat de Riancey , Jacques Langlois d’Estaintot étudiant en faculté, était un ancien élève du collège Stanislas à Paris où il habitait dans le XVI e arr.

Membre du corps franc « Liberté » du réseau Vélite-Thermopyles lié au BCRA, il a été fusillé sommairement, en juin 1944, à Marcilly-en-Villette au lieu-dit Le Cerf-Bois dans le Loiret. Il a été passé par les armes avec onze autres étudiants : Pascal de Brunhoff, Louis André, François Archer, Paul Chavasse, Henri Chavasse, Michel Grosselin, Claude Lambert, Francis Kermina, Jean Martin, Henri Méline, Henri Petit.

en cours de rédaction

La Ferté-Saint-Aubin, Marcilly-en-Villette (Loiret) 10 juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article194906, notice LANGLOIS d'ESTAINTOT Jacques, version mise en ligne le 26 avril 2018, dernière modification le 28 mai 2021.

SOURCES : Alexandre Astruc, Le plaisir en toute chose, éditions Neige, 2015. — Georges Joumas La tragédie des lycéens parisiens résistants 10 juin 1944 en Sologne, Corsaire Éditions, 2014.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément